Sarah Lavoine : icône rebelle-cool

J’aime les designers d’intérieur qui savent se distinguer par leur style particulier. Ceux qui osent des points de vue différents et des associations en marge des tendances. Ceux qui réussissent à nous émouvoir grâce aux ambiances anticonformistes qu’ils imaginent. Ceux qui intègrent l’art avec subtilité. La française Sarah Lavoine, décoratrice autodidacte et designer (elle présente ses collections d’accessoires et mobiliers, dont voici quelques images, dans ses boutiques parisiennes), est un des ceux-là. Son style contemporain est rafraîchissant, naturel. Maison & Demeure présente son appartement très glamour dans le numéro d’octobre et pour l’occasion, l’icône rebelle-cool qui a signé des intérieurs fabuleux, dont le Pavillon Vendôme, le restaurant Orient-Extrême et récemment le nouvel Roch Hôtel et Spa, a bien voulu répondre à mes questions.

1. Qu’est-ce qui vous a amené vers le design d’intérieur et la décoration ?

J’ai grandi dans le monde du design, car ma mère était une dessinatrice d’intérieurs et mon père le rédacteur en chef du Vogue Paris pendant 15 ans. Je rêvais d’être comédienne… à la fin de mes études, je suis allée à New York pour devenir actrice, mais je me suis rendu compte que ce n’était pas pour moi. À 24 ans, j’ai demandé à ma mère si elle pouvait m’enseigner son métier et dès le premier jour, j’ai su que je ferai ça toute ma vie.

2. Chez M&D, on a décrit votre esprit de décoratrice de « rebelle-cool ». Comment qualifiez-vous votre style ?

En utilisant vos mots… je dirais que mon style est raffiné et osé, contemporain, mais chaleureux, intemporel.

3. Qu’est-ce qui vous inspire ?

Je trouve l’inspiration dans chaque tableau regardé dans un musée, chaque photo dans une galerie ou sur Internet, chaque voyage, chaque hôtel…

4. Quels tendances ont attiré votre attention cette année ? 

Je n’aime pas suivre les tendances parce qu’elles sont un peu en overdose partout. J’aime l’intemporel, le mélange, mixer les styles et époques.

5. Sur quoi travaillez-vous en ce moment ? 

J’ai décoré le Roch Hôtel et Spa. Je suis très fière de ce projet. C’est mon premier hôtel parisien, j’espère réussir à en faire un petit bijou. 37 chambres. Un spa, une piscine. En plus, c’est dans mon quartier, dans la rue de ma boutique. Je ne pouvais pas rêver mieux. Il ouvrira début 2016. Je fais aussi le nouveau siège de L’Oréal Luxe à Levallois. Des bureaux… une première aventure pour moi et commencer par un tel groupe, c’est magnifique.

6. À quand une adresse Sarah Lavoine à Montréal ? 

Haha ! J’aimerais bien ! À voir 😉

7. Auriez-vous un conseil tiré de votre expérience pour nos lecteurs ?

Le seul moyen pour donner une touche personnelle à un espace est de tout de suite y accrocher des tableaux, des photos, des miroirs. L’art a une place primordiale dans l’atmosphère d’une maison. Rien de plus triste que des murs vides. Il ne faut pas avoir peur d’oser avec les couleurs et les mélanges des objets et styles. Le confort est un aspect très important du design à ne jamais oublier quand on choisit le mobilier et les matériaux à avoir à la maison.

 

Auteur:
Claudia Guerra
Photographe:
Sylvie Lancrenon (Sarah Lavoine), Guillaume de Laurier (collections 2015)
Mots-clics: