Projet à faire soi-même : planche à découper faite à la main

Matériaux

Bois
papier de verre 80 et 120 grains
ponceuse à courroie
ponceuse orbitale
huile minérale de qualité alimentaire
(scie d’établi et rabot électrique facultatifs)

Étonnamment, avec quelques outils de location et beaucoup de ponçage, réaliser une planche à découper est finalement à la portée de tout apprenti menuisier. Voici comment :

Étape 1 : Choisissez et coupez le bois
Trouvez une belle planche dans un dépôt de bois ou utilisez le reste d’un de vos projets. Considérez le grain, la couleur et la densité : un bois tendre, comme le cèdre, sera facile à couper et à poncer, tandis que sur un bois dur, comme le peuplier ou l’érable, les traces de couteau n’apparaîtront pas. Si vous avez une scie d’établi, coupez la planche à la taille désirée (ici 60 cm de long sur 25 cm de large) et rabotez les quatre côtés (les aspérités seront poncées plus tard). Sinon, faites couper le bois en magasin.

Étape 1 : Poncez, poncez et poncez encore !
Cette étape semble ardue, mais elle est cruciale pour la réussite de votre planche. Passez la ponceuse à courroie (papier de verre de 80 grains) sur les angles de la planche jusqu’à ce qu’ils soient arrondis. Répétez l’opération avec la ponceuse orbitale (papier de verre de 120 grains) pour la finition. Si vous n’avez pas ponceuse à courroie, utilisez la ponceuse orbitale pour les deux étapes.

Étape 1 : Protégez le bois
Frottez le bois avec de l’huile minérale de qualité alimentaire (vendue dans les épiceries et les quincailleries). Huilez votre planche une fois par mois, ou au besoin, et séchez-la immédiatement après le lavage, car l’eau et l’humidité déforment aisément le bois. Utilisez-la aussi comme un plateau de service original pour la charcuterie ou le fromage et offrez-en une à vos amis amateurs de cuisine.

 

Auteur:
Valérie Morriset
Photographe:
Kim Jeffery
Produits:
Verres, torchon, Found.
Mots-clics: