La réfection de vieilles armoires

Q : Je songe à rénover notre cuisine. Il y a beaucoup d’armoires, mais les panneaux de laminé blanc et les garnitures et poignées de chêne datent des années ’80. J’ai récemment entendu dire qu’il est possible de refaire ses armoires et cela me paraît une solution économique pour rafraîchir la cuisine. J’aimerais avoir plus de détails et savoir si mes armoires peuvent être ainsi refaites.

— S.W., Langley, CB

A : Effectivement, la réfection des armoires est une façon économique d’actualiser votre cuisine en peu de temps, sans les inconvénients et les déboursés importants d’une rénovation complète.

Déterminez le nouveau fini que vous désirez et contactez une entreprise de réfection pour une estimation à domicile (s’il n’y en a pas à Langley même, vous en trouverez quelques unes à Vancouver. Consultez les Pages Jaunes pour avoir les coordonnées).

La procédure consiste d’abord à retirer toutes les portes et devantures des tiroirs et à réparer, si nécessaire, les armoires existantes. Il ne reste ensuite qu’à appliquer le nouveau fini de votre choix sur les surfaces et ajouter les nouveaux éléments de quincaillerie (boutons, poignées et charnières) : Il est conseillé, au vu des économies réalisées, d’opter pour une quincaillerie de qualité ayant un fini durable.

Au besoin, profitez de l’occasion pour améliorer la fonctionnalité de la cuisine en installant des plateaux de rangement sur glissière ou à bascule, des séparateurs de tiroirs, des plateaux tournants et des lumières d’appoint sous les armoires.