La mixité dans les cuisines

Cuisines mixtes

Les cuisines ont le don d’éveiller chez chacun des opinions bien tranchées. On sait tous ce que l’on ne veut pas dans une cuisine, mais aussi ce que l’on rêverait d’y trouver. La rénovation de cette pièce représente toujours un gros investissement et les résultats sont durables ; il faut donc faire des choix judicieux.

Inévitablement, les cuisines que je visite sont magnifiques, avec des détails classiques, des poignées raffinées, des électroménagers stylés, comme une magnifique cuisinière, des armoires de bois naturel et peint, et toujours des comptoirs et dosserets de pierre naturelle — stéatite, granit, ardoise ou marbre — ainsi que des bois huilés ou vernis.

Pendant longtemps, je n’ai juré que par le marbre véritable, traité ou semi-traité, pour mes propres cuisines. Jugeant que les imperfections, les égratignures et les taches inévitables ne feraient qu’embellir la patine des comptoirs de marbre traité, je n’envisageais même pas un produit manufacturé. Mais à cette époque, je croyais également que les jeans devaient être 100 % coton, sans fibre synthétique. Et que seuls les pantalons de lin pur étaient acceptables, même si une touche de Lycra améliore grandement leur tenue.

Matériaux modernes

J’ai bien changé depuis, juste à temps pour éviter qu’on me qualifie de dinosaure. En effet, il serait fou de négliger les avantages que procurent les nouveaux matériaux modernes. La pierre artificielle, vendue sous les marques Caesarstone et Silestone, par exemple, est faite de quartz et de résine, et imite la pierre naturelle. Ces surfaces ont l’avantage de ne pas être poreuses. Elles n’absorbent donc pas les liquides, ne se tachent pas et s’égratignent rarement. En plus, elles se déclinent dans de multiples finis, textures et couleurs, y compris de subtiles teintes naturelles. Vous pouvez créer de plus grandes surfaces sans joint, ce qui n’est pas le cas avec la pierre naturelle. Même la plus grande dalle de marbre ne peut couvrir toute une cuisine sans que l’on voie les raccords. L’ancêtre de toutes ces surfaces composites est le Corian, un produit révolutionnaire de DuPont lancé en 1971. Il est désormais offert dans plus de 100 couleurs et qui s’installe presque d’un seul tenant.

Mélange des matières

Le Dekton, un mélange de verre, de porcelaine et de quartz créé par Cosentino, permet de créer une surface de toute taille sans joints. Il est en outre non poreux, résistant à la chaleur et offert dans un vaste éventail de couleurs et de finis. Si vous rénovez votre cuisine et ne pouvez pas vous passer de vraie pierre, pensez à combiner de la pierre naturelle, du bois et des matériaux artificiels pour réussir un mariage parfait. Le mélange des matières, de façon réfléchie, est la grande tendance dans les cuisines. J’en ai choisi deux qui m’inspirent pour mes propres rénovations (restez à l’affût !). Elles sont magnifiques, procurent un effet personnalisé, et combinent des matières diverses et des touches d’élégance d’une autre époque. J’aime penser que ces cuisines pourraient exister dans de grandes demeures, avec ou sans majordome !

cuisines-mixtes

Cuisine new-yorkaise

Le style « décontracté chic » demeure mon préféré, et il se révèle particulièrement réussi dans ces deux exemples. Le premier montre la cuisine de l’ancienne maison du designer new-yorkais Steven Gambrel, partiellement sous le niveau du sol et à laquelle on accède par quelques marches à partir du jardin. On y trouve un savant mélange de détails architecturaux anciens et de matériaux variés.  Par exemple, le sol en marbre, l’îlot en marbre vintage et l’évier rustique, également en marbre, avec ses robinets de cuivre anciens dont on a modernisé les pièces internes. Notez le très grand dosseret derrière l’évier et l’endroit particulier où on l’a placé, ainsi que le robinet sur le côté.

cuisines-mixtes

Cuisine montréalaise

Ensuite, passons à cette cuisine de Westmount, dans la maison des designers montréalais Maxime Vandal et Richard Ouellette. C’est une pièce joyeuse, pleine de charme et d’espace pour exposer leur grande collection de bols et d’assiettes faits à la main. Nos deux designers aiment la pierre naturelle, mais ils ont choisi des carreaux de céramique Stone Tile, pour leur durabilité et leur beauté, qu’ils ont installés en chevrons. Le mur derrière la cuisinière est en marbre naturel appelé Turkish Lilac. Quant aux armoires supérieures, elles sont en chêne, fini lin. Ce qui donne une texture de bois patiné. Remarquez le mélange des métaux, dont le fini or mat de la hotte. Les deux cuisines proposent une table vintage plutôt qu’un îlot neuf, et des armoires peintes.

Un cuisine à votre goût

Les cuisines, qui sont souvent les œuvres d’artisans, sont l’endroit idéal pour jouer avec les textures, les finis, les métaux des poignées et les détails architecturaux. Choisissez les électroménagers que vous voulez exposer et ceux que vous voulez cacher derrière des panneaux ou sous un îlot. Variez les couleurs et travaillez l’éclairage. Trouvez votre recette parfaite pour créer une cuisine où il fait bon vivre. Vous pourriez bien abandonner quelques idées reçues ! Moi, je ne m’imagine plus vivre sans jeans extensibles, et vous ?

Auteur:
Lynda Reeves
Photographe:
Gabor Jurina (portrait de Lynda) / Eric Piasecki, Otto (cuisine) / André Rider
Source:
Maison et Demeure octobre 2019
Mots-clics: