Entrevue : Nate Berkus

Plus que quiconque, le designer et auteur Nate Berkus sait transmettre sa passion pour le design, mais un design conçu pour toutes les bourses. Ses conseils et les transformations qu’il crée sont à la fois efficaces et abordables. Nate, connu autant pour sa belle chevelure que pour son goût exquis, réussit à réaliser des espaces élégants, mais jamais prétentieux. Bien sûr, il met en valeur des matériaux classiques, sans nécessairement opter pour les plus chers (des carreaux bien choisis sont parfois aussi efficaces que des porcelaines peintes à la main). En outre, il préfère s’inspirer des objets de ses clients et leur donner une nouvelle vie.

Pragmatique et honnête, il raconte son parcours à cœur ouvert dans son dernier livre, The Things That Matter, et notamment le tsunami de 2004 au Sri Lanka, auquel il a survécu, mais qui a emporté son partenaire, le photographe Fernando Bengoechea. Aujourd’hui, Nate croque la vie à pleines dents : il a lancé une collection très populaire pour Target et produit un film primé, La Couleur des sentiments. Nous partageons avec vous les conseils exclusifs de Nate sur la décoration à petit prix. 
 

ÉPARGNER : LES CONSEILS DE NATE

1. Visitez les sites d’enchères, mais avec un montant maximum, pour éviter les tentations.

2. En voyage, pensez local : marchés aux puces, antiquaires, magasins d’objets d’occasion…

3. N’optez pas pour une déco des fêtes thématique, mais plutôt pour des objets qui restent d’actualité toute l’année.

4. Un ensemble de mobilier coûte parfois moins cher que des pièces individuelles ; répartissez-les dans la maison pour un look plus personnel.

5. Investissez dans des meubles de qualité que vous garderez toute votre vie. 
 

Maison & Demeure : Quels sont vos meilleurs conseils en matière de décorations ?

Nate Berkus : La règle majeure est la suivante : ne soyez pas snob ! Vous pouvez trouver des objets superbes qui racontent votre vie n’importe où. Je crois qu’il est important de personnaliser son intérieur. J’ai des photographies encadrées que j’aime regarder lorsque je mets le couvert ou sers le repas. Dans la salle de bain, on trouve des objets venant d’un peu partout : de belles pierres, une boîte en argent portant l’initiale de mon nom… Quelle que soit la pièce que vous décorez, les premiers objets que vous devez mettre en valeur sont ceux qui reflètent votre personnalité.

M&D : Des conseils pour recevoir sans se ruiner ?

NB : Les gens sont parfois intimidés à l’idée de recevoir, mais croyez-moi, le mieux est de rester simple. Je suis un piètre cuisinier, mais j’adore mettre le couvert : napperons tissés, serviettes de table blanches, verres servant de vases et photophores blancs décorent ma table à merveille. Dans de grands vases clairs, je place quelques chandelles, je tamise la lumière et le tour est joué ! Souvent, je choisis des objets provenant d’autres pièces. C’est aussi une excellente façon de lancer la conversation. Je trie sur le volet les objets que j’achète, mais les décorations de Noël peuvent rester sorties toute l’année !

M&D : Parlons un peu de votre collection pour Target. Vous a-t-on donné carte blanche en matière de création ?

NB :Mon équipe et moi-même sommes à l’origine de chaque idée et de chaque concept. Je mets l’accent sur les matières naturelles et sur les objets faits à la main, mais je ne veux pas me confiner à un seul look. La collection n’est ni rigoureusement moderne ni exotique ; elle n’est pas spécifiquement années 60 non plus, par exemple, ni exclusivement rustique. Mon inspiration vient d’objets vintage découverts au fil de mes voyages en Europe, à Istanbul ou en Asie du Sud-Est, mais aussi chez un antiquaire de 

Minneapolis ou de l’Illinois. Ce sont des objets que j’ai longtemps aimés et que je n’ai plus jamais revus. L’idée de la collection n’est pas de reproduire chez soi les intérieurs créés chez Target, mais de susciter chez les clients une émotion, un peu comme celle que j’ai ressentie en découvrant un peu partout ces objets magnifiques. 

M&D : Quels sont vos endroits et sites préférés pour trouver de beaux objets à petit prix ?

NB : Je suis perpétuellement à l’affût d’une bonne affaire ! Lorsque je voyage, je visite les quartiers d’antiquaires, les marchés aux puces ou les villes où il y a plusieurs magasins d’objets d’occasion. Si vous avez le coup de foudre pour un objet, vous finirez bien par lui trouver une place chez vous. Je ne suis pas à la recherche d’objets précis, ce sont plutôt eux qui me trouvent ! 1st Dibs est un excellent site. Vous pouvez faire des recherches en fonction de votre budget, ce qui vous permet d’obtenir des résultats intéressants. 

M&D : Comment éviter l’accumulation d’objets ? 

NB : Dès que vous cessez d’apprécier la déco de votre maison, vous risquez les dérives. Si vous ne voyez plus les objets qui vous entourent, ou si vous ne savez plus ce que vous avez, c’est que votre maison est trop chargée. 

M&D : Vous est-il déjà arrivé de vous débarrasser d’un objet pour ensuite le regretter amèrement ?

NB : Non. Je réfléchis longuement avant de faire un cadeau. Mes parents et amis peuvent en témoigner. J’essaie toujours de donner le bon objet à la personne qui saura l’apprécier. Difficile d’avoir des regrets lorsque l’on sait que l’objet offert fait plaisir à celui qui le reçoit. 

M&D : Vous nous parlez de votre vie à cœur ouvert dans votre nouveau livre, The Things That Matter. Que serons-nous étonnés d’apprendre à votre sujet ?

NB : Je m’intéresse à tous les domaines du design, pas seulement à la décoration. Je collectionne les bijoux, car j’admire le savoir-faire de l’artisan. Lorsque je fais des achats pour la maison, je dois éviter les comptoirs des bijoutiers. 

M&D : Qu’est-ce qu’on ne verra jamais dans un intérieur signé Nate Berkus ? 

NB : Vous ne verrez jamais de meubles préagencés. Jamais. Je sais que les intérieurs instantanés sont tentants, mais nous valons mieux que cela et c’est contre mes principes ! Une pièce doit évoluer au fil des années, et un bel intérieur reflète ce passage du temps. Si un client achète un ensemble de meubles, j’essaie d’en répartir les composantes dans différentes pièces, de les peindre ou de les modifier. Une table de chevet au salon ou une commode dans la salle à manger, voilà une idée qui me plaît davantage. Soyez créatif pour personnaliser votre maison.

M&D : Quel meuble a toujours l’air plus coûteux qu’il ne l’est en réalité ?

NB : La table Parsons classique est indémodable. Vous pouvez l’agrémenter d’une paire de lampes ou la recouvrir d’une nappe. Elle peut servir de bureau, de table d’appoint ou de table de chevet. Ce sont des objets pour lesquels il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune.

M&D : Êtes-vous à l’aise à l’idée d’être le sex-symbol de la décoration intérieure ? 

NB : Je n’ai pas de pudeur quand vient que j’ai toujours aimé. Et je suis chanceux de pouvoir le faire avec autant de gens ! Ma façon de voir les choses a toujours été très ouverte : tout le monde a le droit de souhaiter une vie meilleure, peu importe l’endroit où l’on habite ou l’argent dont on dispose. Le « bien-vivre » est un désir que nous partageons tous.

M&D : Après les livres, les émissions de télévision, les collections pour la maison, les rôles au cinéma, un film primé aux Oscars, quels sont vos projets ?

NB : Je travaille à la production de mon deuxième film. Je m’intéresse également à d’autres volets du design : les tissus, les meubles, la papeterie. Des projets très motivants. 

Voyez une galerie de photos d’intérieurs décorés pr Nate Berkus par ici !

Photographe:
Photos Roger Davies tirées du livre The Things That Matter de Nate Berkus, Spiegel & Grau, 2012
Mots-clics: