Entrevue avec la designer d’intérieur Martine Brisson

Lorsque nous avons présenté la demeure montréalaise conçue par la designer d’intérieur, Martine Brisson, dans le numéro d’hiver 2012-2013 de Maison & Demeure, nous avons été charmé par ce décor théâtral et éclectique. Le mélange de matériaux nobles et industriels, les éléments architecturaux, le mobilier audacieux et la fluidité de l’espace font de cette demeure une œuvre réussie à tous les niveaux. Il s’agit vraiment d’un intérieur qu’on n’oublie pas de sitôt. Maintenant un an et demi plus tard, elle nous parle dans cette entrevue de son parcours professionnel, ses inspirations et son projet de rêve.

Valérie Morisset : Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel. Qu’est-ce qui vous a amené au design d’intérieur?
Martine Brisson : Avant de suivre une formation en design d’intérieur, j’ai commencé ma carrière en tant que soprano lyrique. C’est au cours de mes tournées internationales que j’ai cultivé mon talent pour le dessin et mon amour pour l’architecture et les espaces. « J’avais toujours un petit calepin et un crayon pour croquer les lieux que je visitais. »

VM : Avez-vous toujours été intéressé par le design d’intérieur?
MB : Après mes années en tant qu’artiste de scène, je me consacre à une autre formation professionnelle qui est le design de vêtements. Les rencontres avec les stylistes et la proximité avec le design d’intérieur me fascinent. Je retrouve grâce au dessin, les couleurs, les formes et l’architecture du corps une parenté avec le design d’intérieur et l’architecture. Il n’en fallait pas plus pour me faire retourner à l’école et enfin mettre dans le même panier tous mes talents.


VM : Pouvez-vous décrire votre style?
MB : Non. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai un certain goût pour les choses, les formes et les espaces. Le style n’apparaît qu’après avoir travaillé sur un projet. Il émerge des idées de tous les intervenants. Je peux dire que la simplicité m’émeut, il n’y a rien de plus difficile que de créer un concept simple et élégant.

VM : Qu’est-ce qui vous inspire aujourd’hui?
MB : La vie, les espaces, les volumes, l’ergonomie des lieux, la simplicité qui touche l’humain dans son quotidien.


VM : Avez-vous des règles lorsque vous entamez un projet?
MB : Toujours écouter les personnes qui font appel à moi pour les aider à réaliser leurs projets. Cela semble évident, mais vous seriez surprise! Je dois connaître les personnes avec qui je vais travailler. Quels sont les objets ou le patrimoine mobilier que je devrai respecter? Quel est le but réel de ce projet? Ma première règle consiste à bien écouter mon client.

VM : Que préférez-vous le plus de votre travail?
MB : J’adore collaborer avec les artisans. J’aime profondément toutes les personnes qui font que mes projets se réalisent et se concrétisent. Ils m’apprennent tant de choses, je grandis professionnellement chaque fois que je communique avec les artisans et les ouvriers de talents.

VM: Quel serait votre projet de rêve?
MB : J’aimerais bien travailler en collaboration avec un ou une architecte sur un projet global et prendre le temps de le réaliser et n’avoir que ce projet pour toute sa durée. Un rêve! 🙂

VM : Quelles sont vos boutiques montréalaises préférées pour dénicher l’objet parfait?
MB : Il y en a beaucoup trop! Je ne pourrais pas toutes nommer mes boutiques préférées. Cela dépend toujours du projet et de la demande. J’aime les antiquaires et les galeries d’art. J’aime la rue Saint-Laurent pour toutes les boutiques de mobilier québécois (Interversion, Kastella, Montauk, etc.) Pour les luminaires, je ne pourrais pas me passer de Jérome Prieur chez Homier Luminaire, il est tellement compétent et gentil! Il y a aussi la Quincaillerie Hogg qui vend la peinture Farrow & Ball, ÜRBA qui offre une sélection de tapis extraordinaires et j’en passe.

VM : Un dernier mot?
MB : Il faut prendre le temps de faire les choses, la volumétrie d’un espace demande à être réfléchie, pensée et repensée. Nous devons réaliser que certains aspects de nos vies demandent encore un rythme de vie d’un autre siècle et c’est tant mieux, et je crois que le design de son espace et de son environnement fait partie de ces aspects.

Merci à Martine Brisson pour cette collaboration!

Photos:
1 à 3. Monic Richard pour Maison & Demeure décembre – janvier 2012-2013

Auteur:
Valérie Morisset
Photographe:
Monic Richard
Source:
Maison & Demeure décembre - janvier 2012-2013
Mots-clics: