Tapisserie et macramé

Les tapisseries murales, le macramé, tous ces différents types d’ouvrages d’art tissés ou noués à la main font un retour marqué dans nos décors depuis quelque temps et la tendance se maintient encore cet automne. Ces techniques artisanales qui ont fait fureur dans les années 70 ne font cependant pas l’unanimité. On aime ou on n’aime pas, mais moi j’adore.

On retrouve ces ouvrages d’art dans les décors un peu plus éclectiques et moins conventionnels et ils remplacent facilement les cadres traditionnels. Placés au-dessus d’un lit ou encore une console dans un hall d’entrée, ils ajoutent un point d’intérêt qui ne passe certainement pas inaperçu. Si on les remarquait moins à l’époque de nos grand-mères, c’est qu’aujourd’hui, elles affichent des couleurs plus neutres ou même très saturées. Ils sont le résultat d’un travail artisanal très méticuleux, ce qui explique leur prix parfois exorbitant.

Il est plus facile de s’en procurer sur le Web qu’en boutique, sur Etsy par exemple, mais certains magasins populaires nous offrent maintenant leur version originale.

Chez Brook & Lyn.

Chez Native Line.

Chez Anthropologie.

Pas si loin de chez nous, l’artiste Julie Deault confectionne de superbes œuvres murales qui marient à merveille textures et couleurs. C’est à la suite d’un long séjour d’immersion au Mexique, où elle s’est initiée à la confection de bijoux et d’objets de textiles, qu’elle a décidé de créer sa ligne Hazel & Hunter. Ces pièces uniques sont vendues en ligne sur sa boutique Etsy. Chez Hazel & Hunter.

Photos
1 et 2.  Brook & Lyn
3 et 4. Native Line Store
5. Anthropologie
6 à 8. Hazel and Hunter via ETSY