Déco rapido : folie de couleur

Ponctuer d’accents ou exposer sa couleur fétiche partout? Voici des trucs géniaux pour colorer son intérieur, un peu, beaucoup ou… à la folie! Sortez des sentiers battus et sondez le terrain des couleurs avec des compositions audacieuses sur des étagères, la table ou la cheminée.

À ESSAYER : SUR LES ÉTAGÈRES Dans la bibliothèque, des pans de couleur réveillent un salon classique. Regroupez les livres par tons vifs (rouge, orange, jaune, vert et bleu) et placez les plus neutres sur une étagère à part. Une simple rotation permet de changer la composition. La répétition d’une couleur crée un look affirmé et éclatant; ici, c’est l’orange qui mène, un beau complément au gris-bleu de la bibliothèque.

À ESSAYER : SUR LES FENÊTRES Des rideaux à deux tons qui ne s’accordent pas complètement attirent le regard. Les deux teintes peuvent être vives ou mates, mais assez proches sur le cercle chromatique, comme ici le fuchsia jumelé à un orange flamboyant. Si le décor est plutôt froid, essayez des tons chauds (et vice versa) pour un contraste marqué. Choisissez un tissu à la couleur riche, et privilégiez l’uni, car un motif serait de trop.

À ESSAYER : SUR LES MURS Recouvrir une petite partie du mur d’un papier peint à grand motif de couleur vive est très efficace. Ici, un motif de carrelage jaune vif légèrement décentré devient ludique et excentrique. Deux bandes côte à côte suffisent : un reste de papier peint ou un rouleau vintage seront donc parfaits pour créer ce look imparfait. Papier peint, Sigourney en Inca Gold on White par China Seas, Quadrille; banquette, Crate & Barrel; tapis, Y&Co; bottes, Hunter.

À ESSAYER : PARTOUT Une pièce monochrome est un investissement très gratifiant. Le violet éclatant est un choix audacieux, surtout quand on le retrouve partout, du plafond aux moulures et aux portes jusqu’aux abat-jour, au capitonnage et aux bougies. Mais ce ton électrise les éléments classiques de la pièce, comme les larges lames de plancher, le canapé et la bergère. Le lambris atténue un peu la couleur en ajoutant ombre et relief. C’est un décor frais, osé et très sophistiqué.

Photographe:
Photos Michael Graydon (chambre)/Donna Griffith (bibliothèque, entrée)/Eric Piasecki tirée de Time & Place par Steven Gambrel, Abrams, 2012 (pièce violette)
Mots-clics: