Recette : gâteau gingembre au glaçage fondant

[rate]

Cette recette enfantine est irrésistible!

Ingrédients

Pour un gâteau carré de 23 cm de côté
225 g de beurre
225 g de sucre roux foncé
200 g de sirop de sucre roux
1 cuil. à soupe de mélasse
2 gros œufs fermiers battus
30 cl de lait entier
375 g de farine
2 cuil. à café de bicarbonate de soude
2 cuil. à café de gingembre en poudre
1 grosse pincée de sel

Pour le glaçage fondant
75 g de beurre
18 cl de crème liquide
75 g de sucre en poudre
75 g de sucre roux clair
1 pincée de sel

Instructions

Étape 1 : Préchauffer le four à 150 °C (th. 5). Beurrer et chemiser de papier sulfurisé un moule carré de 23 cm de côté.

Étape 2 : Dans une casserole, faire fondre le beurre, le sucre, le sirop et la mélasse à feu doux. Laisser tiédir, puis incorporer les œufs et le lait.

Étape 3 : Tamiser la farine, le sel, le bicarbonate et le gingembre dans le bol d’un mixeur, puis creuser un puits au centre. Y verser le mélange liquide et mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse.

Étape 4 : Verser la pâte dans le moule et enfourner pour environ 1 heure, jusqu’à ce que le gâteau soit gonflé et ferme au toucher. Laisser reposer 10 minutes dans le moule, puis démouler et laisser refroidir sur une grille.

Étape 5 : Dans une casserole, faire fondre tous les ingrédients du glaçage à feu moyen. Porter ensuite à ébullition et laisser frémir 5 minutes en remuant de temps à autre. Retirer du feu et battre avec une cuillère en bois jusqu’à obtention de la consistance d’une sauce épaisse. Laisser refroidir en remuant occasionnellement pour éviter la formation d’une peau. Quand le glaçage est froid, le battre vigoureusement jusqu’à ce qu’il soit épais et prêt à étaler.

Étape 6 : Sur le dessus du gâteau, étaler le glaçage en une couche régulière, puis tracer des volutes avec la lame du couteau. Laisser figer entièrement avant de couper en tranches.

[img_assist|nid=29626|title=|desc=|link=none|align=left|width=220|height=264]

Reproduction des recettes autorisée par «La cuisine de la ferme »par Sarah Mayor (Les Éditions de l'Homme, 2014).