Recette : biscuits aux pépites de chocolat et au bacon caramélisé

Recette de :  Un peu...biscuits...à la folie! d'Isabelle Lambert, Modus Vivendi, 2017.
biscuits aux pépites de chocolat et au bacon caramélisé
[rate]

On peut qualifier ces biscuits de tout : «cochons», gourmands, addictifs… Bref, ils sont loin d’être ordinaires.

Ingrédients
  •  340 g (2 1/4 tasses) de farine tout usage
  • 1/2 c. à café de bicarbonate de soude
  • 180 g (3/4 tasse) de beurre, fondu, à température ambiante
  • 100 g (1/2 tasse) de sucre
  • 200 g (1 tasse) de cassonade
  • 1 œuf + 1 jaune d’œuf
  • 1 c. à soupe d’extrait de vanille
  • 360 g (2 tasses) de pépites de chocolat mi-sucré

Bacon caramélisé

  • 8 tranches épaisses de bacon
  • 100 g (1/2 tasse) de cassonade
Instructions Portions:  36 biscuits

1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F) et tapisser une plaque de cuisson d’une double épaisseur de papier parchemin.

2. Sur la plaque, saupoudrer les tranches de bacon de cassonade. Cuire au four de 18 à 25 minutes, en les retournant après 10 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Transférer sur une grille et laisser refroidir. Émincer finement.

3. Réduire la température du four à 160 °C (320 °F) et tapisser deux plaques à biscuits de papier parchemin.

4. Dans un grand bol, tamiser la farine et le bicarbonate de soude.

5. Au batteur électrique (à main ou sur socle muni du fouet plat), à grande vitesse, battre le beurre en crème avec le sucre et la cassonade. Incorporer l’œuf, le jaune d’œuf et la vanille, en battant jusqu’à ce que la préparation soit légère et crémeuse. À basse vitesse, incorporer les ingrédients secs. Ajouter le bacon et les pépites de chocolat.

6. À l’aide d’une cuillère à soupe, déposer des boules de pâte de la grosseur d’une balle de golf (environ 3 cm [1 1/4 po] de diamètre) sur les plaques en les espaçant de 5 cm (2 po).

7. Cuire au four de 13 à 15 minutes ou jusqu’à ce que le pourtour des biscuits soit bien doré.

Photographe :
André Noël
Source:
Un peu...biscuits...à la folie! d'Isabelle Lambert, Modus Vivendi, 2017.
Mots-clics: