Recevoir : entrevue avec Gordon Ramsay par Claudia Guerra

Recevoir : entrevue avec le grand chef Gordon Ramsay

Notre édimestre Claudia Guerra s’est entretenue au téléphone avec le chef britannique Gordon Ramsay sur l’art de combler ses invités et recevoir sans tracas, dans le cadre de la classe de maîtres « L’assiette comme canevas » à Londres, thème inspiré de sa plus récente collection de vaisselle en collaboration avec Royal Doulton, Union Street Café.

Quel est le parfait repas pour un souper décontracté à la maison ?
Pour moi, c’est la cuisson lente. Quelque chose qui prendra plus de saveur s’il est cuit lentement. Pour un souper décontracté, j’irais avec des côtes braisées cuites 3 à 4 heures par exemple, ou avec quelque chose qu’on n’a pas besoin de surveiller constamment.

Comment réussis-tu à donner une ambiance rustique à la table ?
Bonne question ! Ce qui dicte le charme rustique est le choix de la porcelaine et la désinvolture dans la façon d’orchestrer la soirée. Ce que je trouve le plus intéressant de la collection Union Street Café est cette esthétique décomplexée. On ne veut rien de formel ni de structuré. Le secret est aussi de ne pas décorer la table à l’excès. On veut créer une atmosphère charmante, shabby chic, mais avec retenue. À la maison, on évite les arrangements floraux sur la table qui risquent de cacher le visage des convives. On mise plutôt sur un bel éclairage.

Entrevue avec Gordon Ramsay par Claudia Guerra (Collection Union Street Café pour Royal Doulton)

Quel est ton rituel avant de recevoir tes convives ?
Je me fais un plan de table, et je sépare les couples. Lors d’une réception, on veut faire des rencontres et s’amuser. N’assoyez jamais les couples ensemble ! Le plan est donc crucial. Il ne faut pas avoir peur non plus de déplacer les convives après chaque service, pour passer une meilleure soirée. Combien des fois nous sommes-nous retrouvés assis au bout de la table sans avoir la chance de parler à tous ? Tana (la femme de Gordon) et moi nous assurons donc de changer les gens de place après chaque service.

Quels sont les faux pas à éviter ?
D’abord, limitez-vous à trois services. N’allez pas ajouter des canapés, des hors-d’oeuvre, des sorbets. Éliminez tout ça ! Misez sur une excellente entrée, des plats principaux à partager et un dessert sensationnel à placer au milieu de la table pour impressionner. Assurez-vous également d’inviter des amis qui vont bien s’entendre entre eux, que vous avez préparé une liste musicale qui représentera bien votre soirée. Puis, dites à quelle heure le repas sera servi et prendra fin, pour éviter les moments gênants à la fin de la soirée.

Si on était invité à un souper chez toi, quel cadeau aimerais-tu recevoir ?
Ce serait un superbe vin sucré pour le dessert, peut-être un vin mousseux rosé de Hongrie ou un très bon vin rouge pour accompagner le plat principal. Quand je suis invité à un souper, j’aime bien donner quelque chose d’utile au quotidien, comme un plat. À la maison, on a commencé à préparer un délicieux mélange de céréales. J’en offrirai dans un petit paquet, ainsi mes hôtes pourraient en avoir pour le déjeuner le lendemain matin.

Entrevue avec Gordon Ramsay par Claudia Guerra (Collection Union Street Café pour Royal Doulton)

Comment fais-tu pour t’amuser en même temps que tu veilles à ce que tout soit parfait ?
Il faut prendre le temps d’être avec ses invités. Au lieu de dresser les assiettes dans la cuisine, j’apporte tout sur la table. Pour moi, c’est parfait quand les invités se servent eux-mêmes une deuxième portion.

Des ingrédients que tu voudrais tester à ta prochaine soirée ?
Oui, j’aimerais essayer quelque chose d’unique et de saisonnier, qui n’est pas disponible très longtemps. J’adore les truffes blanches et elles n’apparaissent que pendant trois mois et demi ou quatre mois. Je les ferai en risotto, et à cause du prix, pour des amis très très spéciaux…

Habituellement, que prépares-tu pour un brunch du dimanche ?
C’est assez fou les dimanches de brunch à la maison ! Généralement, on saute le déjeuner le matin et on se prépare un déjeuner tardif qui devient un brunch. On se fait des œufs brouillés avec du saumon fumé, des œufs bénédictines, des œufs florentines avec des épinards pour les filles. On soupe un peu plus tôt, avec du poulet rôti. On ne mange que deux fois les dimanches !

Ne manquez pas d’essayez la recette de sole, petits pois et chanterelles de Gordon Ramsay !

75 $, l’ensemble de 4 pièces (assiette plate, assiette à hors-d’oeuvres, bol à céréales et tasse) et 300 $ les 16 couverts, accessoires et vaisselle additionnelle entre 14 $ à 75 $ la pièce, collection Union Street Café de Royal Doulton, chez La Baie.

Save

Save

Auteur:
Claudia Guerra
Photographe:
Courtoisie de Royal Doulton.
Produits:
75 $, l'ensemble de 4 pièces (assiette plate, assiette à hors-d'oeuvres, bol à céréales et tasse) et 300 $ les 16 couverts, collection Union Street Café de Royal Doulton, chez La Baie.
Mots-clics: