entrevue-pierre-yovanovitch

Entrevue : Le corpus d’oeuvres de Pierre Yovanovitch

Accent français

Si Pierre Yovanovitch fait partie des étoiles montantes du design intérieur, c’est dans la mode qu’il a commencé sa carrière. Après huit ans sous la houlette de Pierre Cardin, c’est en 2001 qu’il trouve sa véritable vocation en travaillant sur le design de la maison d’un ami. En plus d’avoir créé des intérieurs résidentiels dans le monde entier, Pierre a conçu une galerie d’art à la patinoire royale. D’ailleurs en 2017, il a été commissaire de l’exposition Oops à New York pour R & Company. Lors de cette exposition, il a créé 24 pièces de mobilier qui font un pied de nez aux diktats du design et sont en vedette dans certains de ses intérieurs. Des éditions spéciales de ses chaises Oops Monsieur et Madame portent les noms des célébrités françaises Catherine Deneuve (ornée de lèvres brodées) et Gérard Depardieu. À la veille du lancement cet automne du premier livre du designer, Pierre Yovanovitch : Interior Architecture, nous jetons un regard sur un corpus d’œuvres d’un raffinement consommé, mais fantaisiste.

MAISON & DEMEURE : Dans votre livre, vous citez Antoine de Saint-Exupéry : « Toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent ». Comment arrivez-vous à conserver un sens du merveilleux dans votre travail tout en étant reconnu pour vos décors hautement sophistiqués et rigoureux ?

PIERRE YOVANOVITCH : Je laisse toujours mon intuition et mon imagination guider mes créations, ce qui fait que je suis naturellement attiré par le ludique et le fantaisiste. En même temps, il faut que la qualité de mon travail soit éloquente, et c’est pourquoi je fais appel à des artisans spécialisés provenant de partout en Europe pour m’aider dans la création des pièces.

entrevue-pierre-yovanovitch

M&D : Comment êtes-vous passé de la mode au design intérieur ?

P.Y : Tout a commencé lorsqu’un ami m’a demandé de créer le design de sa maison. Je travaillais à l’époque pour Pierre Cardin comme designer de vêtements pour hommes. J’ai toujours été attiré par le design intérieur, et ma passion pour la mode a été en quelque sorte ma porte d’entrée sur ce que je fais aujourd’hui. La mode et le design font appel à beaucoup de compétences communes. Mon œil exercé pour les volumes et les angles m’a beaucoup aidé durant la transition.

entrevue-pierre-yovanovitch

M&D : Qu’avez-vous appris de John Loring, directeur du design émérite de Tiffany & Co. ?

P.Y. : John m’a appris plusieurs vérités universelles ancrées dans un design de qualité. Il m’a appris que tradition et humour font bon ménage. Autrement dit, on peut à la fois être sérieux et fantaisiste.

M&D : Le château de Fabrègues, votre château du XVIIe siècle situé dans le sud de la France, contient de nombreuses pièces modernes des années 1950. Qu’est-ce qui vous plaît dans ce style ?

P.Y. : Fabrègues évolue sans cesse et, dans mes intérieurs, le design du XXe siècle trouve toujours naturellement sa place. Pour moi, c’est synonyme de goût sûr, avec de l’esprit. Ce que j’aime le plus dans les meubles de cette période, c’est leur apparente simplicité, et le choix des matériaux nobles et authentiques. En France, les objets sont souvent petits et quelque peu précieux, alors que les meubles américains des années 1950 sont beaucoup plus volumineux. Ils sont plus faciles à intégrer dans un intérieur contemporain.

entrevue-pierre-yovanovitch

M&D : Pourquoi l’art est-il le point de départ de vos intérieurs ?

P.Y. : L’art contemporain est une de mes passions et je l’intègre énormément à mon travail. Selon moi, c’est la clé pour personnaliser un espace. Certaines œuvres proviennent de galeristes avec lesquels je travaille, et je crée des pièces in situ en collaboration avec des artistes.

M&D : Quelle est votre devise ?

P.Y. : Le mieux n’est jamais assez.

 

Auteur:
Wendy Jacob
Photographe:
Photos Stephen Kent Johnson (pièce)/ Studio Erick Saillet (fauteuils)/ Julie Ansiau (portrait de Pierre) Jérôme Galland (pièce avec console)/ fournie par Pierre Yovanovitch: Interior Architecture par Pierre Yovanovitch, Rizzoli, 2019 (couverture de livre)
Source:
Maison et Demeure septembre 2019
Mots-clics: