Entrevue : Grace Bonney, de Design*Sponge

La fondatrice du blogue design*sponge s’impose en chef de file du bon goût, surtout auprès des amateurs économes. Chaque jour, cette native du sud des États- Unis, résidante de Brooklyn, met en ligne jusqu’à dix articles sur des trucs brico, des intérieurs inspirants et des solutions réno abordables. Le site attire un nombre crissant de visiteurs.
C’est en 2004 que Grace Bonney a lancé design*sponge, pour satisfaire ses passions, l’écriture et le design. De retour à New York après avoir décroché un diplôme en art et histoire de l’art, elle avait besoin d’un répit après une expérience décevante en relations publiques. « Je voulais bâtir mon portfolio et trouver ma voix », dit-elle.
Elle n’aurait pas pu mieux tomber. Peu après le lancement du site, le New York Times la contacte pour un article sur l’émergence des blogues de déco. « Le texte n’était pas très positif, mais il a fait grimper le nombre de visiteurs », explique-t-elle. « Il a fait connaître design*sponge comme l’un des premiers blogues, et nous a donné une crédibilité, ce dont je me réjouis chaque jour. »
En plus de ses activités sur la Toile, Grace Bonney multiplie les articles pour des publications renommées telles que House and Garden, Better Homes and Gardens et House Beautiful. Elle a aussi collaboré au regretté magazine Domino. Quant au New York Times, il a changé son fusil d’épaule, puisqu’il a aujourd’hui souvent recours à Grace Bonney pour connaître les dernières tendances en design.

Maison & Demeure : Quels sont vos blogues et vos sites préférés ?

Grace Bonney : Pour la cuisine, j’adore MattBites, Orangette, 101cookbooks et Chocolate and Zucchini. Côté design, j’aime ohjoy !, poppy talk, Book by its Cover et Beauty Everyday.

M&D : Où trouvez-vous l’inspiration ?

GB : Je m’intéresse aux étudiants en design. J’essaie donc de fréquenter les salons de design locaux et les expos d’étudiants.

M&D : Pouvez-vous décrire votre style ?

GB : J’habite Brooklyn, et cela se sent. J’aime marier l’ancien et le nouveau, mélanger le vintage et les motifs. Je serai toujours attachée aux classiques, mais avec une petite touche BCBG.

M&D : À quoi ressemble votre intérieur ?

GB : C’est un mélange de mobilier d’époque et de meubles de base IKEA. Quand mon budget me le permet, j’investis dans des meubles vintage ou des antiquités qui ont du caractère, mais étant jeune et pas très riche, je personnalise des articles IKEA ou je bricole. Je fabrique beaucoup de choses.

M&D : Vos meilleurs conseils pour décorer sans trop dépenser ?

GB : Faites-le vous-même. La plupart des tendances déco peuvent être faites maison, en quelques heures et avec peu d’argent. Sur mon site, je consacre toute une section à des travaux réalisés par nos lecteurs. Ils sont la preuve que l’on peut aujourd’hui transformer et décorer sa maison sans dépenser une fortune. Retapissez vous-même fauteuils ou coussins. Avec une agrafeuse et du tissu, presque tout le monde peut recouvrir des chaises. En ajoutant des accents de couleur et des motifs à un petit espace, vous aurez la satisfaction d’avoir actualiser votre intérieur à faible coût. Faites tous les travaux de peinture, et fréquentez les brocantes, consultez eBay et les sites de vente de tissus en ligne.

M&D : Quel styliste admirez-vous particulièrement ?

GB : Dorothy Draper. Elle est l’idole de la fille du Sud que je suis. Enfant, je suis allée dans un camp d’été, en Virginie occidentale, non loin de l’hôtel Greenbrier qu’elle a décoré. Je n’oublierai jamais la nuit que nous y avons passée. Les couleurs, les motifs et son style grandiose m’ont impressionnée et m’ont laissé un souvenir impérissable.

M&D : Quels pays vous fascinent le plus en ce moment ?

GB: L’Australie et le Mexique me semblent produire des artistes étonnants. Leur style est différent, mais j’adore le fait que les artistes contemporains de ces deux pays se nourrissent de la culture indigène. Ils travaillent avec une palette de couleurs éclatantes, qui me change des images de synthèse que je reçois tout le temps.

M&D : Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever, le matin ?

GB : L’espoir et la possibilité de dénicher quelque chose de génial. Je rêve vraiment de découvrir quelqu’un, de l’autre côté de la planète, et de le mettre en relation avec un public qui aimerait et apprécierait son travail.

M&D : Quels sont vos rituels, à la maison ?

GB : Le matin, un thé dans ma tasse Brooklyn, de la boutique de design Fishs Eddy. Le midi, je fouille dans ma boîte à babioles afin d’y trouver un bouton ou un tampon encreur pour décorer mon courrier du jour. Et une petite danse pour me réjouir d’avoir trouvé et mis en ligne des choses super qui font le contenu quotidien de mon blogue !