Voyager comme un designer : découvrez la Finlande de Sini Majuri avec Corinne Cécilia

J’ai souvent évoqué dans ces pages la force créative des pays scandinaves. Dans cette région du monde, une nature rude a façonné des nations ingénieuses, dont le stylisme puise dans des racines profondes, tout en innovant.

Aussi, lorsque Laura McSwiggan, consul honoraire de Finlande à Toronto, m’a annoncé que l’artiste verrière Sini Majuri venait au salon IDS 2018, j’ai voulu en savoir plus sur son univers et ses créations, à la fois délicates et ardentes, à l’image de son pays. « J’aime ses œuvres, me confiait Laura ; elles ont une certaine fraîcheur et c’est comme si elles nous invitaient à flâner et à nous perdre en pensée plaisamment. Elles ont un je ne sais quoi qui me captive. »

Corinne Cécilia : Comment décririez-vous la région où vous vivez et travaillez ?

Sini Majuri : Je travaille dans trois villes : à Helsinki, j’ai un studio pour mon travail créatif, un labo pour les découpeurs laser, les impressions 3D et les arrangements de livraison. À Riihimäki, mon lieu de travail est un studio de verre à chaud et, à Suonenjoki, je travaille sur la conception des moules, la création des teintes pour le verre et la fabrication des stands d’exposition. Et quand je voyage, mon carnet de croquis m’accompagne. Tout bien considéré, c’est peut-être le lieu de travail le plus important.

CC : Quelles sont vos sources d’inspiration, en général ou à ce moment de votre carrière ?

SM : À l’IDS, je présente les Glass Mountains Vuori inspirées des Highlands écossais : il faisait froid quand j’ai vu les nuages se déverser sur les flancs des montagnes, mais j’ai voulu capturer cette sensation brute dans mes esquisses : des objets qui formeraient un paysage alpestre. De bien des façons, je tire mon inspiration de la nature. Le verre est un matériau qui peut être aérien et fort en même temps, et c’est quelque chose que je veux refléter dans mon art et mon design en cherchant à créer de futurs classiques.

SM : Avec mon design en verre, je veux créer des objets qui ont une âme.
Je travaille également avec du verre dans le cadre de l’art contemporain. Nombre de mes œuvres sculpturales sont des récits surréels, capturés à l’intérieur d’un verre épais, qui contiennent des détails en eux qu’on ne peut voir que sous un certain angle. Le verre lui-même est ma principale inspiration, surtout pour la façon dont il procure toujours quelque chose de nouveau et d’inédit.

CC : Quels sont les lieux que vous chérissez le plus en Finlande ?

SM : J’aspire à me rendre dans des lieux d’où l’on peut voir au loin. La Laponie finlandaise est d’une beauté sauvage et il y a tant de sentiers pédestres formidables pourvus de cabanes dans l’arrière-pays ! Après la randonnée, on a mal partout, mais l’esprit est rempli de nouvelles idées !
Le week-end, j’aime passer du temps dans les musées et les galeries d’art. Par exemple, le musée finlandais du verre à Riihimäki est vraiment un des trésors cachés de Finlande. Le Musée d’art moderne EMMA Espoo est aussi un de mes préférés.

CC : Comment aimez-vous vous relaxer ?

SM : J’aime cuisiner avec ma famille et mes amis. Vers le milieu de l’été, nous avons pour tradition de cuire du pain d’orge dans de l’écorce de bouleau ; cela peut paraître étrange, mais c’est un des plats finlandais les plus succulents. Nous faisons aussi du kayak en été. En hiver, c’est agréable de faire de longues sorties de patin à glace. Quand notre enfant est endormi, nous filons sur le balcon avec mon mari. Avec notre télescope, on voit très bien les anneaux de Saturne et les lunes de Jupiter.

CC : Où peut-on trouver vos créations ?

SM : Je suis vraiment ravie de présenter mes Glass Mountains au salon IDS de Toronto du 18 au 21 janvier. Mon stand s’y trouvera dans la section Designboom Mart qui présente 30 designers innovants du monde entier. En 2018, je lance ma nouvelle collection pour une entreprise de design des Pays-Bas : DutZ Collection présentera mes vases Jungle dans des salons européens tels que Formex à Stockholm (du 17 au 20 janvier) et Ambiente à Francfort (du 9 au 13 février).

 

Visitez www.sinimajuri.com pour découvrir les œuvres et l’actualité de Sini Majuri.

 

Crédits :

Photos des œuvres en verre par Heidi-Hanna Karhu. = 2, 3b, 3c, 4, 5, 8
Photos de Visitfinland (loup, Helsinki Railway Station, plat finlandais, aurore boréale) = 1a, 3a, 7a, 7b
Photos de Elina Sirparanta (Turku Castle, iittala Shop, chalet) = 1b, 1c, 6
Photo Mikko Nikkinen (patin à glace) = 7c

 

Auteur:
Corinne Cécilia
Mots-clics: