Les éviers colorés de Jonathan Adler

Jonathan Adler a amorcé sa carrière comme humble potier, puis a explosé en marque de design puissante, le tout en quelques années. Maintenant designer avec une flopée de collaborations, livres, 24 magasins d’articles pour la maison portant son nom, et un florissant site de cybercommerce, Adler est également juge sur Top Design (Bravo). Sa marque de commerce est la couleur (” le minimalisme est une déception “) et une approche exubérante par rapport à la vie. Adler a récemment donné une conférence au Design Exchange de Toronto. Nous en avons donc profité pour lui poser des questions sur sa philosophie de design unique.
Adler, l’auteur des livres Happy Chic recommande de mettre en beauté chaque pièce de la maison – y compris la cuisine – avec des petites surprises et des marques de couleur. ” Je voulais que mon nouveau [100 Ways to Happy Chic Your Life] livre soit aussi bien une référence en style de vie qu’en décoration. Ma philosophie de la décoration – d’être chic, audacieux et mémorable – est également la façon dont je pense que les gens devraient vivre leur vie.

L’édition limitée de cette ligne d’éviers signée Adler pour Kohler injecte un indice d’octane élevé là où l’on s’en attendrait le moins : l’évier de la cuisine est généralement vierge. Et nous ne parlons pas de teintes sorbet délicates. ” Chaque couleur provient d’un lieu qui m’inspire. Le vert Greenwich, c’est comme les pelouses manucurées d’une résidence anglaise. Ce n’est pas un vert avocat terne. C’est un vert vif et rafraîchissant, vous pouvez le goûter. Il y a une qualité très “mod” au jaune Piccadilly, surtout lorsque jumelé avec le blanc. Et le joli bleu Palerme est un bleu clair net. Il est frais et rafraîchissant – comme prendre un bain dans la Méditerranée elle-même. Le marine Annapolis incarne le chic nautique. Il s’associe aussi très bien avec d’autres couleurs vives. ” Adler dispose lui-même d’un lavabo vert dans sa maison de vacances de Shelter Island, NY, qui, dit-il, suscite beaucoup d’envie.

Adler a lancé sa première collection de céramique en 1994 chez Barneys New York. Il a ensuite entrepris la création d’oreillers, de cadeaux, de literie, de meubles, de tapis, d’éclairage pour ses propres magasins, et fait une incursion récente dans le sac à main. ” Plus je crée, plus j’ai envie de créer. “

Adler est un abstinent, mais son travail intègre souvent des références à la drogue. ” Le design peut vous rendre plus torride que vous ne l’êtes “, dit-il. ” J’aime l’excentricité et l’éclectisme. L’humour fait cruellement défaut dans le design.”

Crédits pour photos :

1. Kohler

2. Kohler

3. Jonathan Adler

4. Prozac, Jonathan Adler