Une cuisine industrielle branchée

Cette cuisine en longueur occupe un mur entier de l’ancienne boutique rénovée qu’occupent Paul et Marcee dans l’est de Toronto. Astucieuse et spectaculaire, elle sait aussi se faire discrète dans cet espace ouvert.

LA CLÉ DU SUCCÈS : Le mur de brique d’origine donne un look « récupéré », industriel. Les armoires symétriques Aya aux lignes nettes dissimulent le lave- vaisselle, le réfrigérateur et du rangement. Les étagères ouvertes contiennent
des objets pratiques (vaisselle) et personnels : une œuvre d’art de Marcee et des classiques d’Umbra (société cofondée par Paul). Les étagères sont des reproductions de modèles de bibliothèque française sur pieds que le couple a fixées au mur, mais à l’envers pour un accès facilité. Au plafond, les pieds de l’étagère font office de moulures couronnées. Des poignées noires se fondent dans les armoires pour un look discret. Enlever les tablettes supérieures de l’étagère permet au couple d’exposer des œuvres de grande taille. Durant les réceptions, les invités peuvent grignoter et converser dans cet espace-galerie.

D’un côté de la cuisine, une armoire pleine hauteur abrite le réfrigérateur et, du côté opposé, une armoire assortie sert de garde-manger. Ne voulant pas de prises électriques dans le mur de brique datant du début du XXe siècle, Paul et Marcee les ont dissimulées dans l’épais rebord du comptoir.