Un petit saut à Londres – 2e partie

 

La Maison Assouline sur Piccadilly a été une autre visite très intéressante lors de mon dernier séjour à Londres. Cette boutique, qui a ouvert ses portes au mois d’octobre 2014, est le projet chéri de la maison d’édition éponyme de Martine et Prosper Assouline et elle est située sur l’une des rues les plus achalandées de Londres.

 

Toutefois, à l’intérieur, on y retrouve une oasis de calme. Initialement conçu par Sir Edwin Lutyens en 1922, le designer, Guy Olivier, a redessiné l’intérieur du bâtiment en un paradis pour les bibliophiles. Le rez-de-chaussée comprend un bar, de grandes étagères et un espace lounge. La vue de la passerelle à l’étage est vraiment superbe !

 

Voici une vue du bar où l’on peut admirer la hauteur du rez-de-chaussée. Ce que vous ne pouvez pas apprécier, c’est le parfum enivrant de la bougie parfumée signature d’Assouline. J’ai acheté la bougie Culture Lounge et son parfum riche m’y ramène chaque fois que je l’allume.

 

L’espace est invitant ! On peut y passer des heures à déguster un verre de vin, un repas copieux ou à feuilleter de magnifiques livres. Décidément, une tout autre expérience de magasinage.

 

Le mur de livres est parfaitement composé, mettant à l’honneur la page couverture des livres plutôt que la reliure. Voilà une jolie manière de présenter une collection de livres !

 

L’étage supérieur est meublé tout comme un appartement avec de nombreux souvenirs des voyages de Prosper Assouline. Tout est à vendre dans le cadre du service de décoration Assouline. Ils peuvent vous suggérer tout ce dont vous auriez besoin pour créer votre bibliothèque : des étagères, des œuvres d’art, un bureau, un tapis et un fauteuil.

 

Sur cette photo, on aperçoit Paul Lavoie de Calgary et Elizabeth Metcalfe de Toronto que j’ai rencontrés lors de mon voyage organisé par Kravet Canada. Ils admirent les étagères rouge et noir et la fabuleuse échelle coulissante. Perso, j’étais en admiration devant les murs à caissons en bois naturel et le mobilier enveloppé de laiton.

 

 

Et, je ne dois pas oublier de mentionner le tapis et le rhinocéros en laiton.

 

Cette unité murale me rappelle les œuvres de Mondrian avec les accents noirs sur sa façade et les jeux de caissons.

 

Ce bureau est une œuvre d’art, combinant du rangement ouvert et fermé d’une manière tout à fait unique.

 

Et, ce porte-livre au piètement entrecroisé au fini noir et blanc peut mettre votre livre préféré à l’honneur.

 

Je zieutais ce jeu de backgammon aux jetons et aux poignées en laiton gentiment posé sur cette table parée de motifs astrologiques.

 

Après notre visite à la boutique Assouline, nous sommes allés au restaurant The Wolseley conçu par le célèbre designer David Collins. Il s’agit d’un grand restaurant de style brasserie doté d’accents noirs et dorés, de hauts plafonds, de banquettes sinueuses et d’une grande horloge en laiton. Ils interdisent les photos, mais j’ai réussi à en prendre une depuis notre table au balcon.

Londres est inondée de superbes lieux à découvrir comme la maison de Jessica McCormack et la boutique Assouline. J’espère que vous aimez autant que moi!

 

Photos :
1-13. Suzanne Dimma

Auteur:
Suzanne Dimma
Photographe:
Suzanne Dimma
Mots-clics: