Les suggestions de mousseux d’Eric Vellend

Alors que la plupart des gens ouvrent une bouteille de mousseux pour célébrer ou souligner une occasion spéciale, cela fait longtemps que je suggère le vin pétillant comme vin de tous les jours. Avec ses notes effervescentes et son acidité qui fait saliver, il complimente les aliments à merveille et s’accorde aussi bien aux huîtres crues qu’au poulet frit. Certains rosés corsés de la région de Champagne peuvent même s’accorder à la viande rouge. Voici quelques suggestions originales de différents vins mousseux pour vous aider à remplir votre flûte pour votre prochaine occasion spéciale.


Champagne

Informez-vous sur les longues et ardues étapes d’élaboration du champagne et vous comprendrez un peu plus son prix élevé. Le tout commence par un mélange de vins tranquilles (Chardonnay, Pinot noir, Pinot Meunier) de différents millésimes, une seconde fermentation dans la bouteille avec un mélange de sucre et levure pour produire l’apparition de gaz carbonique, une rotation délicate quotidienne de la bouteille pour recueillir vers le goulot le dépôt de levures mortes, le dégorgement de ce dépôt et puis l’ajout d’une dose de vin blanc et d’un brandy de sucre pour ajuster le goût. Est-ce que cela en vaut le prix? Dans la plupart des cas, la réponse est oui. Le champagne est de loin le vin pétillant le plus complexe avec ses saveurs délicates, son acidité naturelle et sa rondeur en bouche riche et acidulée. Comme John Maynard Keynes, le grand économiste anglais, l’a si bien dit, « Mon seul regret dans la vie est que je n’ai pas bu plus de champagne ».

Mes bouteilles préférées des grandes maisons champenoises incluent Louis Roederer, Perrier-Jouet et Piper-Heidsieck. Pour une bonne qualité prix des plus petits producteurs, essayez Gonet-Médeville et Gardet. Lorsqu’il s’agit de l’iconique Veuve Clicquot, vous êtes mieux de débourser un peu plus pour les champagnes millésimés qui sont considérablement plus intéressants que les champagnes de base. 


Cava

Connu comme le champagne des pauvres, le cava est un vin mousseux espagnol dont la majeure partie est élaborée sur le territoire de Penedès en Catalogne. Le cépage le plus souvent utilisé dans la production du cava est le Macabeo, Parellada et Xarel-lo. Le processus de fermentation est le même que le champagne, mais dois être toutefois obligatoirement référé en tant que méthode traditionnelle pour qu’il n’existe aucune référence à la méthode champenoise grandement protégée.

Puisque le cava est plus jeune, ses jus moins onéreux et son processus de production plus rapide et automatisé, il se détaille généralement à moins de 20 $. Ce mousseux est généralement sec avec une belle acidité en bouche. C’est le pétillant parfait en semaine pour soulager une mauvaise journée ou pour s’apparier avec un plat de sushi à emporter. Ma bouteille préférée est le Segura Viudas Brut Reserva (ci-dessus), et gardez également l’œil ouvert pour le Codorniu Pinot Noir Brut Rosé Cava.


Prosecco

Le prosecco est le plus célèbre des mousseux italiens et le chouchou des restaurateurs. Habituellement élaboré à partir de raisins Glera, le prosecco est produit en utilisant la méthode Charmat qui consiste en une seconde fermentation dans une cuve close en acier inoxydable. Autre que son prix, généralement moins de 20 $, la plus grande raison pour sa popularité est que le prosecco est légèrement demi-sec. Il est rond et fruité avec une douce acidité, les critères parfaits pour un mousseux facile à boire.

Bien que je choisirais à tous coups, un cava plutôt qu’un prosecco, j’ai récemment découvert le Zonin (ci-dessus) et le Villa Sandi, tous deux à environ 15 $.


D’autres vins mousseux

Même si le vin mousseux est produit partout dans le monde, les meilleurs proviennent des climats plus frais : les raisins trop mûrs n’offrent pas assez d’acidité ce qui donne aux bulles leur parfaite effervescence.

Les vins pétillants faits en France, mais à l’extérieur de la région de Champagne sont généralement appelés crémant. En grande partie, ces vins proviennent de l’Alsace et de la Bourgogne et se détaillent à environ 20 $. J’apprécie particulièrement ceux de la région de la vallée de la Loire et du Jura.

En sol canadien, nous produisons de très bons mousseux reconnus mondialement. Le Henry of Pelham Cuvée Catharine Rosé Brut de la région de Niagara (ci-dessus) est toujours délicieux avec ses arômes de petits fruits rouges, sa mousse souple et sa vive acidité. Dans le comté de Prince Edward en Ontario, Hinterland produit un vin pétillant remarquable en utilisant deux méthodes de fermentation, la traditionnelle et la Charmat.

En gardant le meilleur pour la fin, le mousseux canadien par excellence est fait en Nouvelle-Écosse dans la région Gaspereau Valley. Le Benjamin Bridge Brut Reserve Methode Classique 2005 est parfaitement équilibré et se détaille à environ 100 $. Il est facilement comparable à plusieurs champagnes Grand Cru qui coûtent trois fois plus cher. Il s’agit également d’un superbe sujet de conversation pour votre prochaine soirée festive.

Crédits pour photos
1. Veuve Clicquot
2. Segura Viudas
3. Zonin
4. Henry of Pelham