Voyager comme un designer : Les Ensembliers à New York

Les voyages d’affaires ou d’agrément sont une grande source d’inspiration pour le designer Richard Ouellette et l’architecte Maxime Vandal, de la firme québécoise Les Ensembliers. Ils se rendent souvent aux États-Unis, et c’est peut-être de là qu’ils acquièrent un certain chic « à l’américaine ».


Si l’histoire du design made in USA révèle l’importance des influences européennes — avec l’importation ou la renaissance de traditions décoratives du Vieux Continent venues avec les vagues successives d’immigrants —, la pop culture américaine et la mondialisation émergent en force dans les intérieurs d’une société, par définition, tournée vers l’avenir.


Une évolution dans laquelle s’inscrivent les Ensembliers, connus entre autres pour leur interprétation moderne du style traditionnel. Les associés séjournent régulièrement dans la « Grosse Pomme », où ils puisent idées et trouvailles, dont certaines que vous pouvez découvrir dans nos pages

Maxime et Richard nous ont confié quels sont leurs lieux new-yorkais favoris.

Corinne Cécilia : Où aimez-vous loger?
Richard Ouellette et Maxime Vandal: Au Surrey, pour son emplacement au cœur du quartier de l’Upper East Side où l’on retrouve la majorité des boutiques et showrooms de design de la ville, sans compter sa proximité avec les musées d’importance.

 
CC : Où aimez-vous manger?
RO & MV :On prend le petit déjeuner au Whitney Museum of American Art pour l’ambiance décontractée et l’espace moderne; on mange midi chez Balthazar, pour les huîtres et l’ambiance bistro vibrante; le soir, on aime le restaurant Carravagio, à deux pas du Surrey. Nous faisons ensuite notre petite promenade à pied, comme les résidants du quartier de l’Upper East Side, en rêvant de la townhouse qu’on pourrait acheter et rénover!


CC : Où aimez-vous prendre un verre?
RO & MV : On n’est pas très portés à sortir. Les journées sont normalement longues… et les repas s’étirent tard en soirée.
 


CC : Où aimez-vous magasiner?
RO & MV : Le Decoration & Design Building est l’endroit par excellence pour commencer la journée avec ses 18 étages de showrooms.


On traverse ensuite chez Holly Hunt, puis John Rosselli Antiques.


Treillage est un passage obligé, suivi par un arrêt chez ABC Carpet & Home sur Broadway. On finit la journée dans Soho, Green Street et ses environs pour les boutiques déco branchées. Si vous pouvez y aller (c’est sur rendez-vous), Ralph Pucci est le must de l’expérience showroom.


CC : Où aimez-vous flâner pour vous relaxer?
RO & MV : En dehors de la haute saison, nous nous sauvons dans les Hamptons pour une journée… Il faut 1 h 30 à 2 h de voiture pour rejoindre Southampton. On aime le bord de mer, les belles maisons, et les lobster rolls. Le musée consacré à Jackson Pollock (sur rendez-vous) est un incontournable. Très inspirant!


CC : Avez-vous un ou plusieurs endroits préférés?
RO & MV : Évidemment, Central Park… au temps des cerisiers, la dernière semaine d’avril! Le toit de la Dia Art Fondation, dans Chelsea, est aussi un endroit fantastique.

CC : Avez-vous une compagnie aérienne préférée?
RO & MV : Non… On préfère s’y rendre en voiture, ça nous permet une certaine liberté.


Lecture recommandée : Design américain, de Russell Flinchum. Un livre du MoMa qui porte surtout sur l’évolution contemporaine et dont la version en français a paru aux éditions 5 Continents. Chez Archambault.

Photos :
1. André Rider pour Maison & Demeure mai 2014
2. Svein-Magne Tunli via tunliweb.no
3. Jimmie Martin
4, 5, 10 et 11. Les Ensembliers
6. Decoration and Design Building
7. Holly Hunt — HHNYShowroom
8. ABC Carpet & Home
9. Pollock-Krasner House and Study Center

Auteur:
Corinne Cécilia
Photographe:
André Rider et Svein-Magne Tunli via tunliweb.no
Mots-clics: