Recette : gravlax & blinis

[rate]

Le mot suédois « gravlax »  signifie  « saumon enterré ».

Ingrédients

Pour le gravlax :

60 ml (1/4 tasse) cassonade (sucre brun)
60 ml (1/4 tasse) gros sel
15 ml (1 c. à soupe) graines de fenouil, broyées
60 ml (1/4 tasse) aneth frais, haché
5 ml (1 c. à thé) poivre noir moulu
Zeste de 1 citron
450 g (1 lb) saumon frais, sans la peau, pris dans la partie la
moins charnue du filet
30 ml (2 c. à soupe) gin

Pour les blinis :

1 œuf
175 g (1 petit contenant) yogourt nature
60 ml (1/4 tasse) lait
180 ml (3/4 tasse) farine
5 ml (1 c. à thé) poudre à pâte (levure chimique)
1 ml (1/4 c. à thé) sel
15 ml (1 c. à soupe) beurre

Pour la garniture :

Crème sure (fraîche)
Betteraves marinées, tranchées

Instructions

Étape 1 : Dans un bol, mélanger la cassonade, le gros sel, le fenouil, l’aneth, le poivre et le zeste de citron. Placer une pellicule plastique sur une surface de travail et déposer la moitié au centre. Frotter la pièce de saumon avec le gin, puis déposer le saumon sur la pellicule plastique et recouvrir du reste de la préparation d’herbes et d’épices. Recouvrir d’une autre pellicule plastique, puis emballer.

Étape 2 : Placer dans un contenant au réfrigérateur pour 24 heures.

Étape 3 : Bien rincer le gravlax et l’éponger. Placer au réfrigérateur à l’air libre pendant 1 heure. Trancher finement le gravlax.

Étape 4 : Pour les blinis, dans un bol, fouetter l’œuf, le yogourt et le lait. Ajouter la farine, puis la poudre à pâte en fouettant. Saler et réfrigérer au moins 30 minutes. Chauffer une poêle antiadhésive à feu moyen et l’enduire d’un peu de beurre à l’aide de papier absorbant. Verser 15 ml (1 c. à soupe) de pâte à blinis afin de former un petit cercle.

Étape 5 : Cuire 1 à 2 minutes de chaque côté ou jusqu’à ce que le blini soit doré. Répéter pour tout le mélange. Garnir chacun des blinis d’un peu de crème sure, d’une tranche de betterave marinée et d’une tranche de gravlax. Servir.

LE SAVIEZ-VOUS?
Au Moyen-Âge, le gravlax était préparé par les pêcheurs qui salaient d’abord le poisson avant de l’enfouir dans le sable où se produisait la fermentation. Le mot « gravlax » provient du suédois et signifie littéralement « saumon enterré ». Servi sur du pain de seigle avec ou sans autres condiments, ce mets se nomme smørrebrød
[img_assist|nid=28806|title=|desc=|link=none|align=left|width=220|height=266]
Reproduction des recettes autorisée par « Les 60 meilleurs du monde... Point final : recettes de la mer » par Véronique Paradis (Les Éditions Cardinal, 2014).