Prêt pour le printemps

Après des mois de neige et de glace, nous attendons tous impatiemment qu’un soupçon de vert perce le sol appauvri. Or, selon la gourou du jardinage Marjorie Harris, on peut accélérer l’éclosion des bourgeons grâce à un entretien précoce. Pour un jardin digne de ce nom, suivez le guide.

FERTILISEZ AU COMPOST

Vos déchets sont une source d’engrais. Dans un bac de compostage, alternez les matières organiques sans protéines (épluchures, papier, etc.), la terre et les feuilles séchées. Maintenez l’humidité du mélange et retournez-le tous les 3 jours pour accélérer la biodégradation. Au bout de 6 à 8 semaines, vous obtiendrez une mixture noirâtre pleine de nutriments.

RETIREZ LA COUVERTURE DU SOL…

Même si le temps reste frais, le dégel fait son œuvre en redonnant vie aux microbes. Retirez soigneusement les feuilles et autres matières végétales de vos platebandes pour les exposer au soleil. Cela activera le processus de croissance en réchauffant la terre.

 … TOUT EN SURVEILLANT LE MERCURE

Huit degrés Celsius: attendez que le mercure atteigne ce niveau pour nettoyer complètement la couverture du sol, qui bloque les rayons du soleil, mais protège aussi les bourgeons contre le gel. En retirant trop tôt cette couverture protectrice, on risque un coup de froid qui endommagera les pousses. Le mercure doit s’être stabilisé à 8 °C durant le jour.

DES PLANTES PLUS BELLES PLUS VITE

HOSTAS

Le début du printemps est idéal pour diviser ces plantes à feuilles, note Marjorie Harris, qui suggère de les déterrer dès les premières pousses. Fendez toute la plante en quatre, racines comprises, à l’aide d’une bêche à bord tranchant droit ou d’un grand couteau, puis replantez. Ne craignez pas d’amoindrir la taille des grands hostas «dinosaures»: ils retrouveront tout leur volume dès l’été.

HORTENSIAS

Taillez les variétés à grosses fleurs comme l’hydrangea macrophylla en ne laissant que trois tiges environ. Taillez leurs extrémités de biais en dégageant le centre pour empêcher les nouvelles tiges de pousser vers l’intérieur.

CLÉMATITES

Marjorie Harris suggère de planter dès maintenant les clématites à floraison tardive, comme les clématites à panicules et fargesia, de manière à ce qu’elles fleurissent jusqu’à la fin de l’automne. Leur base résistant mal au soleil, entourez-la de cailloux et nettoyez sur une dizaine de centimètres autour des tiges ligneuses pour éviter la putréfaction.

ROSES

Taillez dès maintenant le bois mort, mais attendez la floraison pour un émondage complet. Prêtez une attention particulière aux pousses des greffons, c’est-à-dire aux protubérances qui se forment juste au-dessus du sol. Élaguez-les aussitôt pour conserver à l’arbuste toute son énergie.

PIVOINES

Ces fleurs appréciant une fertilisation précoce, entourez-les dès maintenant de compost, mais sans couvrir les rejetons (appelés «yeux») de leur base. C’est aussi le moment d’installer des tuteurs pour soutenir leurs bourgeons lourds et tombants.

Photographe:
Ted Yarwood
Mots-clics: