Voyager comme un designer : Le designer Loïc Bard à Tokyo

« L’eau prend toujours la forme du vase. » – Proverbe japonais

Si le design japonais est souvent associé à la croissance industrielle d’après-guerre, les arts décoratifs, eux, sont extrêmement plus anciens. À l’ère du Jōmon déjà (soit en pleine préhistoire!), les chasseurs-cueilleurs nippons furent parmi les premiers peuples au monde à faire de la poterie. Les premières céramiques décoratives remonteraient ainsi à environ 8000 ans avant notre ère.


Vase profond « à flammes ». 3000 à 2000 av. notre ère. Période de la préhistoire : Jomon (10 000 à 400 av. notre ère) © Collection du Musée national de Tokyo

Au fil des siècles, et malgré les influences extérieures, le Pays du Soleil Levant a su préserver une esthétique incomparable – ancrée dans la culture traditionnelle – tout en s’ouvrant à la modernité. Et si les produits de haute technologie japonais ont connu un énorme succès à l’exportation depuis les années 1960, ce sont surtout les savoir-faire ancestraux qui, de nos jours, attirent les créateurs en quête de sens ou d’authenticité.

 
Cloche en bronze ou dotaku. 1er- 3e siècle. Période de la préhistoire : Yayoi (300 av. notre ère à 300 de notre ère) © Collection du Musée national de Tokyo

L’artiste ébéniste Loïc Bard semble avoir une affinité naturelle avec le style nippon : pureté des lignes, simplicité des concepts, sensorialité des matières ou encore harmonie de l’ensemble. Il a d’ailleurs créé des lampes et des petits meubles qui s’inspirent de formes « organiques » qu’il avait découvertes lors d’un séjour au Japon. J’avais été touchée par ses créations en bois, empreintes d’une grande poésie lorsque nous avions fait son portrait pour le magazine (M&D octobre 2013).


Table Tokyo (petite) par Loïc Bard


Lampe Enu par Loïc Bard

Loïc nous fait découvrir son Tokyo…

Corinne Cécilia : Où aimez-vous loger?
Loïc Bard : Dans une auberge de jeunesse ou chez l’habitant : les Japonais sont très accueillants! Et au moins une nuit dans l’une des chambres de l’hôtel Claska meublées par des designers japonais.

 
CC: Où aimez-vous manger?
LC : À Tokyo, le choix de restaurant est vaste. Mais si on connaît un Tokyoïte, il saura vous emmener dans un de ces lieux cachés à l’arrière d’une cour d’immeuble, comme le restaurant Shirubei dans le quartier de Shibuya.

CC: Où aimez-vous prendre un verre?
LC : Au bar de l’hôtel Claska, un bon point de départ pour une journée de visites des meilleures adresses en décoration d’intérieur dans le quartier Meguro-ku. L’hôtel possède également une boutique d’objets design japonais.

CC: Où aimez-vous faire vos emplettes?
LC : Chez Tokyu Hand. Un très grand magasin où l’on trouve des matériaux pour l’artisanat, de l’outillage (pour un ébéniste, c’est un vrai bonheur, car les outils japonais sont les meilleurs!), du mobilier, des objets design… Bref on pourrait y passer une journée entière! Sinon les dimanches il y a des petits marchés aux puces dans certains quartiers et on y trouve des objets incroyables!

CC: Où aimez-vous flâner pour vous relaxer?
LC : Dans les jardins. Le jardin Kiyosumi en particulier et sinon le quartier de Shibuya pour son shopping.

CC: Avez-vous un ou plusieurs musées préférés?
LC : Dans le quartier de Roppongi, il y a mes 3 musées et galeries préférés de Tokyo : le National Art Center, Tokyo, le Mori Art Museum et l’espace galerie 21_21 Design Sight à l’architecture étonnante.

CC: Avez-vous une compagnie aérienne préférée?
LC : Japan Airlines.

CC: Vos meilleures adresses en décoration intérieure/design à Tokyo?
LC : Sur l’avenue Meguro-dori, dans le quartier Meguro-Ku, on trouve beaucoup de boutiques de mobilier japonais.

Événements conseillés : Les créateurs japonais fascinent les milieux créatifs du monde entier et font souvent l’objet d’expositions. Si vous vivez en Europe, découvrez le travail Takumi Nariyoshi, l’un des candidats au prix RADO STAR PRIZE, une récompense qui apporte de la visibilité à près de 80 designers émergents du monde entier. Ses projets seront exposés à now! le Off, aux Docks – Cité de la Mode et du Design, dans le cadre de Paris Design Week, du 6 au 13 septembre 2014.


Plafonnier Shensi, de Takumi Nariyoshi

Plus près de chez nous, ne manquez pas l’exposition L’objet japonais : Panorama du design contemporain au Japon qui sera présentée au Centre de design de l’UQAM du 20 novembre 2014 au 18 janvier 2015.

Photos :
1. © Collection du Musée national de Tokyo, via Pointe-à-Callière
2. © Collection du Musée national de Tokyo, via Pointe-à-Callière
3. Alexandre Gergely
4. Andy Long Hoang
5, 7. CLASKA
6. Shibuya Daikanyama, via JNTO
8. Meguro – Nakameguro 3, via JNTO
9. Kiyosumi Garden via l’Office National du Tourisme Japonais (Canada)
10, 11. National Art Center, Tokyo, via l’Office National du Tourisme Japonais (Canada)
12. Mori Art Museum
13. 21_21 Design Sight, via Masaya Yoshimura/Nacása & Partners Inc.
14. Meguro – Nakameguro 4, via JNTO
15, et 16. Plafonnier Shensi, de Takumi Nariyoshi © Takumi Nariyoshi

Auteur:
Corinne Cécilia
Photographe:
André Rider
Mots-clics: