Jump to Navigation

Les Ensembliers à New York

18 Juin 2014
Voyager comme un designer

Les voyages d’affaires ou d’agrément sont une grande source d’inspiration pour le designer Richard Ouellette et l’architecte Maxime Vandal, de la firme québécoise Les Ensembliers. Ils se rendent souvent aux États-Unis, et c’est peut-être de là qu’ils acquièrent un certain chic « à l’américaine ».

Si l’histoire du design made in USA révèle l’importance des influences européennes — avec l’importation ou la renaissance de traditions décoratives du Vieux Continent venues avec les vagues successives d’immigrants —, la pop culture américaine et la mondialisation émergent en force dans les intérieurs d’une société, par définition, tournée vers l’avenir.

Une évolution dans laquelle s’inscrivent les Ensembliers, connus entre autres pour leur interprétation moderne du style traditionnel. Les associés séjournent régulièrement dans la « Grosse Pomme », où ils puisent idées et trouvailles, dont certaines que vous pouvez découvrir dans nos pages

Maxime et Richard nous ont confié quels sont leurs lieux new-yorkais favoris.

Corinne Cécilia : Où aimez-vous loger?
Richard Ouellette et Maxime Vandal: Au Surrey, pour son emplacement au cœur du quartier de l’Upper East Side où l’on retrouve la majorité des boutiques et showrooms de design de la ville, sans compter sa proximité avec les musées d’importance.
 
CC : Où aimez-vous manger?
RO & MV :On prend le petit déjeuner au Whitney Museum of American Art pour l’ambiance décontractée et l’espace moderne; on mange midi chez Balthazar, pour les huîtres et l’ambiance bistro vibrante; le soir, on aime le restaurant Carravagio, à deux pas du Surrey. Nous faisons ensuite notre petite promenade à pied, comme les résidants du quartier de l’Upper East Side, en rêvant de la townhouse qu’on pourrait acheter et rénover!

CC : Où aimez-vous prendre un verre?
RO & MV : On n’est pas très portés à sortir. Les journées sont normalement longues… et les repas s’étirent tard en soirée.
 
CC : Où aimez-vous magasiner?
RO & MV : Le Decoration & Design Building est l’endroit par excellence pour commencer la journée avec ses 18 étages de showrooms.

On traverse ensuite chez Holly Hunt, puis John Rosselli Antiques.

Treillage est un passage obligé, suivi par un arrêt chez ABC Carpet & Home sur Broadway. On finit la journée dans Soho, Green Street et ses environs pour les boutiques déco branchées. Si vous pouvez y aller (c’est sur rendez-vous), Ralph Pucci est le must de l’expérience showroom.

CC : Où aimez-vous flâner pour vous relaxer?
RO & MV : En dehors de la haute saison, nous nous sauvons dans les Hamptons pour une journée… Il faut 1 h 30 à 2 h de voiture pour rejoindre Southampton. On aime le bord de mer, les belles maisons, et les lobster rolls. Le musée consacré à Jackson Pollock (sur rendez-vous) est un incontournable. Très inspirant!

CC : Avez-vous un ou plusieurs endroits préférés?
RO & MV : Évidemment, Central Park… au temps des cerisiers, la dernière semaine d’avril! Le toit de la Dia Art Fondation, dans Chelsea, est aussi un endroit fantastique.

CC : Avez-vous une compagnie aérienne préférée?
RO & MV : Non… On préfère s’y rendre en voiture, ça nous permet une certaine liberté.

Lecture recommandée : Design américain, de Russell Flinchum. Un livre du MoMa qui porte surtout sur l’évolution contemporaine et dont la version en français a paru aux éditions 5 Continents. Chez Archambault.

Photos :
1. André Rider pour Maison & Demeure mai 2014
2. Svein-Magne Tunli via tunliweb.no
3. Jimmie Martin
4, 5, 10 et 11. Les Ensembliers
6. Decoration and Design Building
7. Holly Hunt — HHNYShowroom
8. ABC Carpet & Home
9. Pollock-Krasner House and Study Center

Des trouvailles estivales

13 Juin 2014
Shopping

La belle saison est arrivée! C’est le temps d’introduire des accessoires colorés dans tous nos décors tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Voici quelques objets que j’ai dénichés dans nos superbes boutiques en ligne québécoises. Tous les jours, il y a une nouvelle boutique qui ouvre ses portes sur le Web! Bouclair Maison, Inhoma Home et Toile sur Rendez-Vous sont que les plus récentes boutiques à entreprendre ce tournant au commerce électronique. J’aime bien faire mes achats sur le Web surtout pendant les mois d’été. Qui souhaite réellement passer toutes ses heures dans les boutiques quand l’on peut faire ses achats en un clin d’œil et profitez par la même occasion du soleil.

Le classique fauteuil AA par Airborne Design vendu chez Inhoma Home apportera une touche estivale tant au salon que dans la chambre. Inspiré par le mobilier militaire britannique du 19e siècle, ce fauteuil avec sa housse en lin et sa structure noire est devenu mythique.

Ajoutez une jolie dose de couleurs exotiques avec ce coussin marocain tissé à la main vendu chez BABA Souk. Je trouve toujours de merveilleux trésors uniques sur cette boutique en ligne.

Pendant les mois chauds, j’ai toujours des foutas un peu partout dans la voiture, au salon et dans mon sac de plage. Utilisez-les comme couverture pour un pique-nique, jeté sur la terrasse, nappe ou serviette de plage, elles sont vraiment pratiques. Celle-ci aux rayures bleues vendue chez 3 femmes et 1 coussin est tout à fait mon style.

Pour vos nombreux pique-niques cet été, procurez-vous cette planche à découper en bois fabriquée au Québec par À Hauteur d’homme et vendue chez Buk & Nola.

Ce paillasson en fibres de coco aux jolies teintes bleutées chez Bouclair Maison accueillera vos invités chaleureusement cet été. 

Photos :
1. BABA Souk
2. Inhoma Home
3. 3 femmes & 1 coussin
4. À Hauteur d’homme via Buk & Nola
5. Bouclair Maison

Les vins et les fromages des provinces atlantiques

12 Juin 2014
Art de la table

Comme complément à notre article gastronomique des provinces atlantiques « Pêche du jour » présenté dans le prochain numéro de juillet-août 2014 (en kiosque le 28 juin 2014), je voulais m’attarder un peu plus sur les vins et les fromages élaborés dans cette région. Ceci est loin d’être une liste approfondie, mais par souci de brièveté, j’ai choisi des produits qui sont vendus à travers le Canada. Pour plus de renseignements sur les vins des provinces atlantiques, visitez ce site Web anglais Wines of Canada, et pour plus de renseignements sur les fromages, visitez le Répertoire des fromages canadiens.

Les mauvaises conditions météorologiques et une courte saison de végétation rendent la culture des raisins, un véritable défi dans cette région. Toutefois, il existe quelques superbes vignobles le long de la baie de Fundy en Nouvelle-Écosse.

Benjamin Bridge dans la vallée Gaspereau (photo ci-dessus) est un très bon vignoble spécialisé dans la production de vins mousseux. Leur vin mousseux Nova 7 à la robe légèrement rosée évoque un vin de style moscato. Il offre une superbe tension douce et amère en bouche et s’agence très bien avec des fromages épicés. Leur nouveau Brut 2009, vieilli trois ans sur lies, est un vin mousseux au goût acidulé et s’agence bien avec des huîtres ou des fromages à pâte molle et à croûte lavée comme le brie. Le Brut Réserve, vieilli cinq ans sur lies, est une autre merveilleuse bouteille de vin mousseux qui est tout à fait comparable à plusieurs champagnes français dans la même gamme de prix.
 
J’ai également eu le plaisir de déguster quelques vins du vignoble Gaspereau Vineyards. Leur vin blanc sec, Acadie Blanc, fait de raisins canadiens du même nom aux notes fraîches et citronnées évoque le charme d’un Petit Chablis. Un vrai délice lorsqu’il est servi avec des fruits de mer.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que Terre-Neuve produit également des vins, mais tout le monde sait que cette région du pays n’est pas particulièrement réputée pour ses journées ensoleillées. La province ne cultive pas de raisins destinés à la vinification, mais on y retrouve une abondance de fruits sauvages sur l’île. Le vignoble Rodrigues Winery profite de cette richesse pour produire un superbe élixir prisé. Leur vin aux myrtilles est plutôt sec avec une bonne acidité en bouche. Ce vin, servi très frais, serait parfait à déguster en apéritif avec un fromage de chèvre, ou à la fin du repas avec un petit dessert aux petits fruits typique de la région. De plus, il est certifié kascher.

Les provinces atlantiques du Canada sont certes mieux adaptées à la production fromagère qu’à la production vinicole. On voit une émergence d’entreprises artisanales qui s’introduisent sur le marché majoritairement dominé par le Québec et l’Ontario.

La crèmerie Cow’s Creamery de l’Île-du-Prince-Édouard est beaucoup plus reconnue pour ses glaces, mais parmi les turophiles, cette crèmerie est la référence en matière de cheddar. Leur fromage cheddar Avonlea Clothbound inspiré par la tradition écossaise a gagné le premier prix au Grand Prix des Fromages Canadiens en 2013, un prix considéré comme les oscars de l’industrie laitière.

Également, gardez l’œil ouvert pour les fromages de La Bergerie aux Quatre Vents du Nouveau-Brunswick. Leur Gaie Bleu est un fromage bleu au lait de vache cru et leur Sieur de Duplessis est une tomme de lait de chèvre brut aux saveurs de noix.

En Nouvelle-Écosse, j’aime les fromages de la ferme That Dutchman’s Farm. Leurs Goudas sont excellents (photo ci-dessus), et leur fromage Dragon’s Breath Blue porte très bien son nom.

La prochaine fois que vous organiserez une soirée vins et fromages, n’oubliez pas les fromages des provinces atlantiques.

Pour admirer les charmantes demeures des provinces atlantiques, parcourez cette galerie de photos.

Photos :
1. Applehead Studio
2. Benjamin Bridge
3. Rodrigues Winery
4. Nova Scotia Tourism Agency

Une visite à Chester en Nouvelle-Écosse

6 Juin 2014
Suzanne Dimma

L’été dernier, nous sommes allés photographier deux demeures à Chester en Nouvelle-Écosse, qui seront présentées dans les numéros d’été de Maison & Demeure et House & Home. Nos séances de photos en Nouvelle-Écosse sont probablement mes préférées, elles sont certes la parfaite combinaison entre travail et loisir.

Chaque fois que je suis à Chester, je fais le détour au restaurant The Finer Diner à Hackett’s Cove. Il est situé au bord de la route principale dans une jolie maison près de Peggy’s Cove.

J’adore leurs croquettes de crabe servies avec des rondelles d’oignon panées et un verre de vin blanc. Décidément, je suis au paradis!

Le premier espace que nous avons photographié a été la maison d’amis du designer Philip Mitchell (il a complété la maison d’amis avant d’entreprendre la rénovation de la maison principale). Son terrain fait face au port de Chester. J’ai partagé cette photo de la photographe Janet Kimber sur Twitter, il s’agit de la première photo de la journée avant que le soleil se lève.

J’ai tellement aimé la corde en guise de garde-corps sur le quai que j’ai demandé à Philip et son conjoint Mark Narsansky de déplacer leurs fauteuils Muskoka pour leur portrait.

Voici leur nouvelle maison nommée « The White Cottage » que l’on voit à l’arrière-plan et leur maison d’amis est située à gauche (leur première maison a été présentée dans le numéro d’octobre 2011 de House & Home).

Tous ceux qui visitent Chester doivent réserver une table pour le souper du soir au restaurant Nicki’s Inn situé à l’intersection des rues King et Pleasant. C’est le meilleur restaurant du village, les plats sont succulents, le décor est superbe et la propriétaire Nicki est charmante.

Ici, je suis chez Nicki en compagnie de Philip (à l’extrême droite) et Mark (ils sont tellement beaux) et la designer Deb Nelson (ses cheveux sont extraordinaires). Le lendemain matin, nous avons photographié la maison de Deb. Nous étions tous très contents!

Un autre endroit chouette est l’auberge historique Mecklenburg Inn qui est tout à fait idyllique de l’extérieur. Par contre, je n’ai jamais visité l’intérieur!

La séance de photos chez Deb a également commencé très tôt le matin. Voici quelques-uns de mes moments favoris de la journée. Naturellement, j’ai bien aimé la petite clôture blanche qui délimite son jardin et la jolie vue du port de Chester.

Au troisième étage, la vue de l’océan est imprenable avec les immenses fenêtres sur tous les côtés. Je serais restée là toute la journée.

Deb avait un très joli butoir de porte, un chiot Fox Terrier.

Et ses planchers peints en blanc sont superbes pour l’été.

Visiter Chester est comme retourner dans le passé : les petites clôtures blanches, les anciennes voitures, les maisons à bardeaux et les rues sans trottoirs font de ce village l’un des plus charmants que j’ai visité au Canada.

Rope Loft est un autre restaurant que Deb et moi aimons bien. C’est un véritable plaisir de s’asseoir sur la terrasse et regarder les bateaux arrivés au port.

Nous avons aussi mangé le petit-déjeuner au club de golf de Chester, la vue est vraiment magnifique.

Si vous avez le temps, prenez le traversier à l'Île Tancook pour admirer ses paysages beaucoup plus sauvages. Seul un petit nombre de personnes vivent sur île, le mode de vie y est beaucoup plus simple et serein.

Si vous suivez le chemin de terre à droite lorsque vous sortez du traversier, vous allez éventuellement arriver à la boutique Wishing Stones. Elle est très éclectique et remplie d’anciens meubles.

Cet été, je vais retourner à Chester pour photographier la demeure de l’architecte Nicholas Spencer-Lewin, elle sera présentée dans les pages de Maison & Demeure en 2015!

Pour plus d’inspiration maritime, cliquez ici pour parcourir notre galerie de photos.

Photos :
Toutes les photos : Suzanne Dimma
À l’exception de la #8 : Mecklenburgh Inn

Entrevue avec la designer d’intérieur Martine Brisson

3 Juin 2014
Décoration et design

Lorsque nous avons présenté la demeure montréalaise conçue par la designer d’intérieur, Martine Brisson, dans le numéro d’hiver 2012-2013 de Maison & Demeure, j’ai été tout à fait charmé par ce décor théâtral et éclectique. Le mélange de matériaux nobles et industriels, les éléments architecturaux, le mobilier audacieux et la fluidité de l’espace font de cette demeure une œuvre réussie à tous les niveaux. Il s’agit vraiment d’un intérieur qu’on n’oublie pas de sitôt. Maintenant un an et demi plus tard, elle nous parle dans cette entrevue de son parcours professionnel, ses inspirations et son projet de rêve.

Valérie Morisset : Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel. Qu’est-ce qui vous a amené au design d’intérieur?
Martine Brisson : Avant de suivre une formation en design d’intérieur, j’ai commencé ma carrière en tant que soprano lyrique. C’est au cours de mes tournées internationales que j’ai cultivé mon talent pour le dessin et mon amour pour l’architecture et les espaces. « J’avais toujours un petit calepin et un crayon pour croquer les lieux que je visitais. »

VM : Avez-vous toujours été intéressé par le design d’intérieur?
MB : Après mes années en tant qu’artiste de scène, je me consacre à une autre formation professionnelle qui est le design de vêtements. Les rencontres avec les stylistes et la proximité avec le design d’intérieur me fascinent. Je retrouve grâce au dessin, les couleurs, les formes et l’architecture du corps une parenté avec le design d’intérieur et l’architecture. Il n’en fallait pas plus pour me faire retourner à l’école et enfin mettre dans le même panier tous mes talents.

VM : Pouvez-vous décrire votre style?
MB : Non. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai un certain goût pour les choses, les formes et les espaces. Le style n’apparaît qu’après avoir travaillé sur un projet. Il émerge des idées de tous les intervenants. Je peux dire que la simplicité m’émeut, il n’y a rien de plus difficile que de créer un concept simple et élégant.

VM : Qu’est-ce qui vous inspire aujourd’hui?
MB : La vie, les espaces, les volumes, l’ergonomie des lieux, la simplicité qui touche l’humain dans son quotidien.

VM : Avez-vous des règles lorsque vous entamez un projet?
MB : Toujours écouter les personnes qui font appel à moi pour les aider à réaliser leurs projets. Cela semble évident, mais vous seriez surprise! Je dois connaître les personnes avec qui je vais travailler. Quels sont les objets ou le patrimoine mobilier que je devrai respecter? Quel est le but réel de ce projet? Ma première règle consiste à bien écouter mon client.

VM : Que préférez-vous le plus de votre travail?
MB : J’adore collaborer avec les artisans. J’aime profondément toutes les personnes qui font que mes projets se réalisent et se concrétisent. Ils m’apprennent tant de choses, je grandis professionnellement chaque fois que je communique avec les artisans et les ouvriers de talents.

VM: Quel serait votre projet de rêve?
MB : J’aimerais bien travailler en collaboration avec un ou une architecte sur un projet global et prendre le temps de le réaliser et n’avoir que ce projet pour toute sa durée. Un rêve! :-)

VM : Quelles sont vos boutiques montréalaises préférées pour dénicher l’objet parfait?
MB : Il y en a beaucoup trop! Je ne pourrais pas toutes nommer mes boutiques préférées. Cela dépend toujours du projet et de la demande. J’aime les antiquaires et les galeries d’art. J’aime la rue Saint-Laurent pour toutes les boutiques de mobilier québécois (Interversion, Kastella, Montauk, etc.) Pour les luminaires, je ne pourrais pas me passer de Jérome Prieur chez Homier Luminaire, il est tellement compétent et gentil! Il y a aussi la Quincaillerie Hogg qui vend la peinture Farrow & Ball, ÜRBA qui offre une sélection de tapis extraordinaires et j’en passe.

VM : Un dernier mot?
MB : Il faut prendre le temps de faire les choses, la volumétrie d’un espace demande à être réfléchie, pensée et repensée. Nous devons réaliser que certains aspects de nos vies demandent encore un rythme de vie d’un autre siècle et c’est tant mieux, et je crois que le design de son espace et de son environnement fait partie de ces aspects.

Merci à Martine Brisson pour cette collaboration!

Cliquez ici pour découvrir la merveilleuse demeure montréalaise conçue par Martine Brisson.

Photos:
1 à 3. Monic Richard pour Maison & Demeure décembre - janvier 2012-2013

La chambre de vos rêves

29 Mai 2014
Décoration et design

Rêvez-vous à un espace soigné pour vous délasser après une longue journée? La chambre est l’endroit où l’on se doit de créer une ambiance invitante, agréable et confortable pour tirer le meilleur parti de nos moments de repos. Elle doit également refléter votre mode de vie, votre style et vos goûts. Des éléments clés sont essentiels pour réussir ce lieu de rêve tout comme une literie douillette de qualité, des tables de nuit stylées, beaucoup d’espace réservé au rangement et des luminaires adaptés. Voici quelques photos d’inspiration qui vous aideront à concevoir cet espace intime.

La literie blanche, le mur d’accent de couleur anthracite, les photographies en noir et blanc exposées au mur donnent un caractère masculin à la chambre.

Optez pour des bûches de bois en tant que tables de nuit pour un look décontracté. Les propriétaires ont récupéré des bûches qu’ils ont rehaussés d’un peu de peinture et vernis pour s’harmoniser à la palette sobre de gris, blanc et rose de la chambre.

Les tons de gris de la literie, le couvre-lit noir et le mobilier bas soulignent la hauteur de l’espace. Le lustre délicat aux lignes épurées de style Art déco rehausse instantanément le décor simpliste de la chambre, tandis que les lampadaires de chaque côté du lit injectent une touche actuelle.

Pour une touche d’excentricité, le designer a travaillé avec une palette colorée de jaune, rose et bleu dans un décor rustique et sobre. Le tapis au sol ajoute motif et intérêt visuel à l’espace.

La tête de lit capitonnée, les nombreux coussins de couleurs chartreuse, l’ancien fauteuil d’appoint, le tapis coloré et la blancheur des murs expriment la détente, mais apporte une forte dose de contraste.

Osez ajouter couleurs, textures et motifs. Ici, la couverture à motifs Ikat rouge d’Indonésie, le couvre-lit matelassé blanc et le coussin rayé créent une combinaison invitante et ajoute un charme rustique à la pièce.

Photos :
1. Ollie and Seb's Haus
2. Blog Lovin
3. Agent Molly (styliste : Joanna Lavén)
4. Plaid Bedding
5. The Style Files
6. Lonny Magazine

Ma maison de campagne au look champêtre moderne

27 Mai 2014
Décoration et design

Lorsque j’ai commencé ce projet de vivre à la campagne, mon plan était de trouver un terrain et construire une petite maison écologique à haute efficacité énergétique.

Quand j’ai finalement trouvé ce superbe terrain, je suis complètement tombée amoureuse avec l’hectare de pelouse luxuriante, les grands arbres centenaires, les fleurs abondantes, la magnifique rivière Castle Brook qui traverse une partie du terrain, le profond ravin, et les énormes rochers. Le terrain était parfait, mais j’étais tout de même embêtée par l’état déplorable de l’ancienne maison de ferme. Et, je savais très bien ce qui m’attendait…

Après mûres réflexions, j’ai finalement décidé de me lancer dans ce long processus ardu et éprouvant de restaurer une ancienne maison. Mais aujourd’hui, je ne regrette rien. J’adore ma maison et je suis fière de dire que je lui ai probablement rajouté cent ans d’existence.

Lorsque je réfléchissais au nouveau concept de ma maison, je ne voulais pas imposer un style moderne sans aucune référence au charme centenaire de la maison. Je voulais créer un équilibre esthétique soigné tout en alliant des éléments champêtres et modernes pour obtenir une harmonie sereine entre l’ancien et le nouveau. Ma plus grande source d’inspiration pour la décoration était les maisons de fermes scandinaves puisque j’aime leurs lignes épurées.

Au cours de ce projet, j’ai appris à créer une jolie et confortable maison de ferme aux accents modernes. J’aimerais partager avec vous mes cinq trucs pour réaliser un look champêtre moderne réussi. Alors sans plus tarder, voici mes conseils :

1. Premièrement, je voulais raviver à l’aide d’une approche moderne l’aspect champêtre de la maison qui avait été délaissé au fil des années. J’ai réussi ceci avec ces trois ajouts suivants : 

DES PLAFONDS LAMBRISSÉS LUSTRÉS
J’ai décidé de recréer dans toute la maison le plafond lambrissé d’origine qui était encore présent dans le couloir principal du rez-de-chaussée menant à l’escalier. C’est un joli détail qui unifie toutes les pièces dans la maison et recrée les textures architecturales du passé. J’ai également choisi de peindre le lambris d’un blanc lustré pour refléter la lumière naturelle.

DES PLANCHERS EN PIN BLANCHI
Le pin est probablement l’élément le plus représentatif du style champêtre, mais pour le garder actuel et moderne, j’ai choisi de le blanchir. La tâche est relativement facile; il suffit d’appliquer un glacis blanc après l’installation des lattes de bois et avant de venir les planchers. 

DES CARREAUX CLASSIQUES
Ce type de carreaux ajoute une présence moderne à la maison. Cette tendance provient de la décoration des spas. J’ai choisi des carreaux carrés pour carreler tous les murs de la salle de bain. Un mur carrelé est riche et s’agence à ravir avec le bois naturel.

2. UNE PALETTE NATURELLE ET DOUCE
J’ai utilisé dans toute la maison une douce palette naturelle, principalement de blancs, de couleurs terreuses et de quelques bleus. J’ai actualisé cette palette en peignant les murs du salon noir pour ajouter une touche théâtrale au décor. J’ai choisi Black Suede (S-H-790) de Behr, ce noir a une petite nuance de bleu qui rehausse les tons naturels de la pièce et rajoute un certain caractère à la maison. Une autre façon d’intégrer la touche moderne est d’opter pour un motif fleuri surdimensionné aux couleurs douces (tout comme mon couvre-lit dans ma chambre) plutôt qu’un petit motif fleuri qu’on retrouve habituellement dans les demeures champêtres.

3. DES MATÉRIAUX RUSTIQUES
Un autre élément important pour réussir le look champêtre moderne est l’utilisation de matériaux rustiques. Qu’il s’agisse des luminaires en métal ou des rideaux en lin, l’ajout de matières simples est essentiel pour créer ce look. Heureusement, cette étape m’est venue tout à fait naturellement! De plus, j’ai conçu des éléments clés tout comme les portes coulissantes, le manteau de la cheminée et les étagères dans la cuisine en bois de grange recyclé pour vraiment accentuer l’aspect rustique. Les portes en bois de grange au mécanisme moderne sont l’exemple parfait de ce mélange champêtre et moderne. De plus, elles glissent complètement d’un côté ou de l’autre soit pour fermer la cuisine à gauche ou la chambre d’amis à droite.

4. UN MOBILIER AUX LIGNES ÉPURÉES
Le mobilier que j’ai choisi est certes l’élément le plus moderne du décor. Il ne s’agit pas des meubles typiques qu’on retrouve habituellement dans une maison de campagne. Je voulais des meubles aux lignes épurées pour contraster et équilibrer l’architecture champêtre de la maison. J’ai choisi un mélange de meubles rembourrés recouverts de tissus beiges et bleus. J’ai également ravivé la palette avec des touches de sienne et quelques tons terreux.

5. DES ACCESSOIRES ET DES COMPOSITIONS SOIGNÉS
Le look champêtre est traditionnellement associé avec une surabondance d’objets de collection exposée un peu partout dans la maison. Mais pour réussir le look champêtre moderne, il vaut mieux être sélectif dans la façon dont on présente nos jolis objets. Personnellement, j’aime changer périodiquement mes compositions, alors je range une partie de mes objets pour ensuite les ressortir la saison suivante. Par exemple, sur le manteau de la cheminée, j’ai hérité d’une statuette en bronze nommé la « reine des fleurs ». Elle n’a pas besoin d’un amas d’objets autour d’elle, seulement une paire de chandeliers et un joli bouquet de fleurs dans un petit vase en porcelaine créent la composition parfaite pour un look champêtre moderne réussi.

Ne manquez pas la visite de ma maison de campagne présentée dans le numéro de juin 2014 de Maison et Demeure maintenant en kiosque.

Un grand merci à André Rider pour les photos dans les coulisses lors de la séance de photos pour Maison et Demeure en juin dernier!

Photos:
1 à 8. André Rider

Anne Cahsens à Amsterdam

23 Mai 2014
Voyager comme un designer

De peuple pêcheur à puissance navale, de l’âge d’or des grands maîtres hollandais à l’ère du design moderne, ou de leader commercial à centre financier planétaire – les Pays-Bas ne cessent d’explorer, d’innover et de se réinventer…

Cette énergie tournée vers l’extérieur, ainsi qu’une éthique de travail quasi-calviniste – tempérée toutefois par un beau sens de l’humour – m’ont frappée lorsque j’y habitais. Car en dépit d’un territoire restreint (dont le quart se situe sous le niveau de la mer!) et de multiples épreuves historiques, ce petit royaume reste l’une des nations les plus prospères au monde.

Amsterdam s’est toujours trouvé au cœur de cette expansion dynamique, s’imposant comme haut lieu du commerce mondial, puis capitale des sciences et des arts européens dès le XVIIe siècle. Alimentée par un contexte de liberté et de richesse, la culture s’est épanouie dans cette ville portuaire qui se clame « héroïque, déterminée et charitable ». 

Celle qu’on appelle la Venise du Nord a toujours abrité de grands artistes néerlandais : il n’est donc pas étonnant qu’elle inspire les designers depuis des siècles. C’est une destination que la québécoise Anne Cahsens affectionne particulièrement. Sa ligne d’accessoires pour la maison, anita, évoque à mon sens l’esthétique du design néerlandais : minimaliste, inventive, joviale et insolite.  

Anne nous offre une visite guidée d’Amsterdam!

1. Où aimez-vous loger?
J’aime bien prendre un appartement local. On a vraiment l’impression de vivre comme un Amstellodamois. C’est aussi l’occasion d’aller au marché fermier le samedi et d’acheter du fromage – Edam et Gouda – ainsi que des fleurs. J’ai utilisé les services de Short Stay Apartments. La prochaine fois, j’aimerais essayer de loger sur une péniche : c’est une expérience unique, propre à cette région. Mais il faut prévoir bien à l’avance, car elles sont vite réservées.
  
2. Où aimez-vous dîner?
J’ai vraiment bien mangé à Amsterdam. La cuisine thaïe du restaurant Kinnaree est fabuleuse. C’est un endroit discret où vont les locaux et les prix sont très raisonnables. Pour une soirée spéciale, j’ai choisi le Buffet von Odette sur Prisengracht. C’est un endroit de style bistro français avec de bons vins et des bons plats. L’ambiance est un mélange parfait de cosy et spacieux.

3. Où aimez-vous prendre un verre?
J’adore flâner à la galerie de l’Hôtel Droog. Je pourrais y passer tout l’après-midi. Au rez-de-chaussée, il y a une boutique, et à l’étage supérieur, un resto-bar décontracté. Le menu est une version moderne de plats typiquement hollandais et on y trouve une bière des plus succulentes. L’intérieur est un concept ouvert vraiment intéressant qui combine des meubles blancs et des œuvres d’art formidables. Que cet endroit soit si chaleureux et accueillant malgré la hauteur des plafonds et la blancheur du mobilier : c’est un mystère!

4. Où aimez-vous magasiner?
On peut passer tout un après-midi à arpenter Nieuwendijk, une rue piétonnière avec tramway. C’est un quartier commerçant dédié surtout aux vêtements et aux chaussures. Pour un shopping plus local, j’ai trouvé dans le quartier Jordaan beaucoup de boutiques intéressantes et originales, comme SHIRDAK, qui vend de magnifiques tissus provenant d’Asie centrale.

5. Où aimez-vous flâner pour relaxer?
Longer les canaux est romantique et très pittoresque; mais c’est merveilleux de se promener dans l’immense Vondelpark – ou encore mieux, de le traverser à vélo : il y a un labyrinthe de chemins parsemés de marres aux canards, ici et là. C’est l’endroit idéal pour un pique-nique.

6. Quel est votre endroit préféré?
Smelik & Stokking est l’une de mes galeries d’art favorites à Amsterdam. J’y suis tombé en amour avec les œuvres de tellement d’artistes! On y trouve une sélection de sculptures, de tableaux et de gravures qui semble refléter l’esprit et le style des Pays-Bas.

7. Avez-vous une compagnie aérienne préférée?
Non, pas de réelle préférence.

Vos meilleures adresses en décoration intérieure/design à Amsterdam?
La galerie de l’Hôtel Droog est un bon point de départ. On y trouve des créations de designers locaux en mobilier et en design industriel. C’est un espace vaste de style loft qui présente les objets de façon originale. Si le stylisme vous intéresse, soyez à l’affût d’événements design à l’automne.

Conseil de voyage : Pour lier l’utile à l’agréable, visiter les Pays-Bas quand les professionnels se retrouvent pour découvrir les design de demain : la 13e édition de Dutch Design Week se déroule du 18 au 16 octobre 2014 à Eindhoven.

Lecture recommandée :
« Les arbres de Van Gogh – Peintures et dessins de Vincent Van Gogh », par Ralph Skea, traduit de l'anglais par Lydie Echasseriaud, éditions Thames & Hudson, 2013.

Photos :
1, 2, 3, 4, 5, 7 et 12. NBTC Holland Marketing
6. Amsterdam Marketing
8. S.M. Tunli via tunliweb.no
9. Moon Jansen via Buffet van Odette
10, 13, 14. Thijs Wolzak - Hôtel Droog
11. Marianne Tuerlings via Shirdak
15. Chloë van Diepen via Dutch Design Week

Chambres de bébés

20 Mai 2014
Décoration et design

Ceci est mon dernier billet de blogue avant mon départ en congé de maternité! Naturellement, le bébé et tout ce qui est relié au bébé me préoccupent beaucoup. Je passe beaucoup de temps à planifier le design de la nouvelle chambre de bébé qui arrivera au mois de juin. Je vous quitte aujourd’hui avec quelques photos qui m’ont inspirée, ainsi que quelques objets que je considère comme incontournables pour une chambre d’enfant.

Je suis généralement attirée par les chambres d’enfants qui ont un bel équilibre visuel entre le blanc et les couleurs d’accents. À mon avis, c’est l’endroit parfait dans la maison pour introduire des couleurs vives et saturées. 

J’aime bien cette chambre pour son look folklorique et son astucieuse utilisation de la couleur rose.

J’ai toujours adoré la palette fraîche de bleu et vert et mon fils qui a maintenant deux ans et demi aurait sûrement été ravi de dormir dans cette chambre. Le papier peint aux motifs de baleines fait office d’œuvre d’art et les étagères flottantes permettent d’exposer des éléments et des jouets visuellement attirants.

Voici un autre exemple de chambre de petite fille que j’aime bien. L’ancienne commode rose crée un joli contraste avec le papier peint graphique et le lit de bébé aux lignes épurées.

L’installation d’étagères comme celles-ci est sur ma liste de tâches. Elles sont parfaites pour exposer des livres d’enfants et des photos encadrées.

J’ai acheté cet objet décoratif chez West Elm pour la chambre de ma fille. 

Il y a tellement de choix de mobiles pour enfant dans les boutiques! J’ai toujours préféré les mobiles abstraits (s’il vous plaît, aucun canard ou mouton!). Celui-ci est coloré et même assez sophistiqué pour garder dans leurs chambres quand ils seront plus âgés.

J’adore ces boîtes de rangement en bois blanchis parce que les enfants peuvent les déplacer facilement. De plus, ils résisteront à l’abus de vos petits!

Pour encore plus de rangement (il y en a jamais assez), ce contenant en tissu coloré est la touche parfaite dans une chambre ou salle de jeux.

Photos :
1. Max Wanger Photography
2. Tiny Warbler
3. Bebe come Stilo
4. All Women Stalk
5. Project Nursery
6. West Elm
7. My Sparkle Blog
8. Serena & Lily
9. Pehr

À vos terrasses

16 Mai 2014
Décoration et design

C’est le moment de l’année où l’on ouvre notre demeure vers l’extérieur. Que vous ayez un balcon d’appartement, un toit-terrasse, une petite cour arrière ou un grand terrain verdoyant à la campagne, il est temps de sortir les meubles de jardin et d’aménager votre espace extérieur pour la saison estivale. Dans ce billet de blogue, je vous présente quelques éléments que je planifie me procurer cette année pour rehausser mon espace extérieur. Mon mobilier de jardin en bois de teck offre une palette neutre que j’aimerais enjoliver d’accessoires blancs, tels des coussins et un parasol. Mon approche est de maintenir le tout très simple et discret pour vraiment mettre la nature et ses merveilleuses couleurs à l’honneur. Je veux créer une terrasse multifonctionnelle idéale pour la détente, recevoir les amis en soirée et cultiver des herbes et des légumes en pot.

J’aime cuisiner et j’adore faire pousser des herbes et des légumes pendant les mois d’été. Cette petite terrasse urbaine présentée dans le catalogue IKEA m’inspire énormément. L’abondance de verdure, le tapis rayé au sol et le mélange de pots en terre cuite et de pots en acier galvanisé créent un charmant refuge. De plus, le panneau mural ÄPPLARÖ doté d’une étagère pour exposer des plantes et de crochets pour suspendre quelques outils de jardin utilise et maximise cet espace astucieusement. ÄPPLARÖ. Panneau mural avec tablettes. 60,00 $. L 80 cm X P 30 cm x H 158 cm. Chez IKEA.

Cette chaise longue de la collection ÄPPLARÖ chez IKEA est vraiment parfaite pour les siestes et les nombreux bains de soleil que j’ai l’intention de faire pendant mes week-ends cet été. La douce palette de cette photo d’inspiration dégage une ambiance sereine et ce dais-moustiquaire est une superbe idée pour se protéger des insectes cet été! ÄPPLARÖ. Collection. Acacia massif. Création K. Hagberg et M. Hagberg. Brun. Chaise longue. 119 $. L199×L71×H33cm. Table/tabouret. 39,99 $. L50×L50×H27cm. HÅLLÖ. Matelas pour chaise longue beige. 55 $. 190× 60cm. SOLIG. Dais-moustiquaire. 19,99 $. Polyester. Ø150× H300cm. Chez IKEA.

Je cherche également un barbecue et celui-ci chez IKEA me plaît beaucoup. Il est compact aux lignes épurées. Il y a aussi l’option de se procurer la desserte KLASEN pour une surface de travail additionnelle. KLASEN. Barbecue à gaz et desserte. 344 $. Acier inoxydable, acier peint et acier galvanisé. Création Mikael Warnhammar. L144×P57×H109cm. Chez IKEA.

Lorsque je reçois des amis pour le repas du soir, j’aime profiter de la soirée au maximum. Une guirlande de lumières blanches ajoute une ambiance douce et romantique à la terrasse. IKEA offre une guirlande à énergie solaire et RH Restoration Hardware propose une guirlande au style vintage qui rappelle les jolies piazzas italiennes (je rêve encore de mes mémorables soirées à Rome). SOLVINDEN. Guirlande à énergie solaire, 8 sphères à DEL intégrées. 17,99 $. Chez IKEA. Guirlande Party Globe. 45 $. Chez RH Restoration Hardware.

Pour un peu d’ombre lors des jours ensoleillés, ce parasol blanc chez HomeSense parachèvera le look sobre de ma terrasse. Parasol blanc. 349,99 $ comparativement à 450 $. Chez HomeSense.

Bon aménagement extérieur!

Photo
1, 2, 3, 4. IKEA
5. RH Restoration Hardware
6. HomeSense