Jump to Navigation

Des étagères bien composées

4 Juillet 2014
Décoration et design

Les cuisines au rangement exposé sont une tendance grandissante, elles apparaissent de plus en plus dans nos intérieurs québécois. Toutefois, les opinions sont partagées en ce qui concerne ce concept ouvert. Certains adorent le look et d’autres trouvent que les étagères attirent la poussière et incitent au désordre. Il est vrai qu’un certain talent esthétique est requis pour réussir des étagères bien équilibrées. Le mélange de matériaux, de textures et de volumes contribue au succès d’une telle composition. Mélangez le bois, l’acier inoxydable, la porcelaine, le verre et n’hésitez pas à intégrer des souvenirs de famille, des livres de recettes préférés et des œuvres d’art qui personnaliseront vos étagères et inciteront des échanges forts intéressants avec vos invités. Jouez également avec les couleurs en introduisant des fleurs fraîches, des herbes séchées, des plantes ou des fruits. Alors, regroupez ce week-end vos accessoires et vos outils de cuisine favoris pour créer un look mémorable dans votre cuisine.

Des paniers toujours plus de paniers. Vous pouvez facilement rehausser n’importe quelle composition avec des paniers joliment tressés. Ils ajoutent instantanément texture et charme à votre cuisine et ils sont pratiques pour dissimuler le désordre notamment lorsque vous avez un concept ouvert. Réunissez des paniers à tressages variés pour garder le tout intéressant.

Une cuisine remplie de livres de recettes est une cuisine où il fait bon vivre, manger et prendre un petit verre de vin en bonne compagnie. Dans cette photo, la juxtaposition des objets crée une composition dynamique. Les livres de recettes colorés, les pots en verre pour ranger les aliments non périssables, les bols en terre cuite, l’assiette en cuivre et les plantes verdoyantes contribuent au charme éclectique de ces étagères.

Si vous n’avez pas l’espace pour des étagères ou vous préférez le look simpliste, optez pour la barre en acier inoxydable GRUNDTAL de chez IKEA pour accrocher des casseroles, des tasses à mesurer, des ustensiles de cuisine et des paniers pour ranger de plus petits accessoires. Un autre élément pratique dans cette composition est le rail magnétique pour les couteaux et les couvercles de casseroles. Perso, j’ai eu un coup de cœur pour les herbes séchées suspendues au mur et le petit sachet de thé de la Maison de thé parisienne Mariage Frères.

Ces étagères à caissons peintes en blanc permettent d’exposer de jolis objets. Un autre élément accrocheur est le four encastré qui dynamise la composition sans la surcharger. Remarquez aussi la manière dont la vaisselle blanche est simplement présentée.

J’adore celle-ci pour la seule et unique raison que je ne peux pas résister à un joli paysage pastoral. Introduisez des œuvres d’art un peu partout dans la maison et même dans la cuisine pour ajouter une touche de profondeur à vos compositions. Surtout ici, ces deux œuvres sont mises à l’honneur contre le carrelage de style métro blanc. L’ajout de fleurs roses et de fruits frais vient colorer cette palette blanche.

Photos :
1. Danielle de Lange via flickr
2. bloglovin.com
3. handcraftedinvirginia.tumblr.com
4. Danielle de Lange via flickr
5. The Estate of Things via flickr

La lampe d’architecte revisitée

3 Juillet 2014
Décoration et design

L’été est (enfin) arrivé! Comme il est synonyme de changements, la tentation appelle souvent le renouvellement de nos intérieurs. Plusieurs options peu coûteuses s’offrent à nous si on pense à remplacer le dosseret ou changer la quincaillerie des armoires de la cuisine. Modifier l’éclairage peut aussi être une façon simple et rapide d’en rafraîchir le look.

Les lampes retrouvées généralement dans le salon ou le bureau peuvent ajouter leur lot de caractère lorsqu’elles sont utilisées à d’autres fins. Des lampes de lecture au salon ou des lampes de chevet dans la chambre, les lampes de tâche ont la cote dans nos décors et semblent maintenant s’intégrer naturellement dans des endroits inattendus, notamment dans la cuisine. On pourrait croire que l’éclairage de cette pièce maîtresse des intérieurs québécois se limite aux simples plafonniers ou luminaires sur rail, mais cette nouvelle option apporte une touche de spontanéité et d’ingéniosité au décor en plus d’offrir une source lumineuse directe et pratique. La tendance grandissante des cuisines où l’on voit réduit le nombre d’armoires supérieures permet d’offrir tout l’espace nécessaire à l’ajout de sources lumineuses décoratives. La polyvalence de ces lampes, communément nommées lampe d’architecte, permet une orientation dirigée pour un éclairage précis. Déposé sur le comptoir, vissé à une étagère ou fixé au mur, cet ajout bonifiera à la fois la personnalité et la fonctionnalité de votre cuisine. En prime, elle fera jaser les invités!

Voici 5 options dénichées pour vous.

LA CLASSIQUE
Le classique indémodable Tolomeo d’Artemide est ici intégré à cette cuisine de style européen dont la palette de couleurs complimente naturellement l’allure de la lampe. Les lignes simples et pures sont ici à l’honneur et l’effet est plus que réussi. Fixé au mur et au-dessus du plan de travail, son bras orientable favorise l’apport de lumière là où elle est requise.

LA MINIMALISTE
Pour les adeptes des intérieurs minimalistes, cette option pourrait convenir parfaitement aux petits espaces ou aux petits budgets. Disposé à proximité d’une œuvre d’art contemporaine, le duo ajoute du caractère et sert de point d’intérêt à cette cuisine monochrome.

LA THÉÂTRALE
Théâtral est ici l’effet recherché. La cuisine aux tons nuancés sert de toile de fond au décor et semble laisser toute la place à la simplicité de la lampe.

L’ÉCLECTIQUE
Optez pour un modèle plus conventionnel jumelé au décor éclectique de votre cuisine pour amplifier l’effet décontracté. Fixée au mur, la lampe de tâche offre toute la flexibilité requise pour une préparation de repas sans tracas.

L’INDUSTRIELLE CHIC
Classique et abordable, le modèle ANTIFONI d’IKEA ornera parfaitement le comptoir ou la tablette. Pour un look industriel chic, dissimulez-la parmi vos accessoires de cuisine et organisez le tout de façon aléatoire. Elle se mariera parfaitement aux comptoirs en acier inoxydable et à un dosseret en carrelage de style métro.

Lors du magasinage, optez pour un fini laqué noir, en acier anodisé ou en laiton. Ou mieux, suivez votre instinct, sortez votre lampe de son décor habituel et admirez la spontanéité et le caractère qu’elle ajoutera à votre cuisine.

Photos :
1. inattendu.tumblr.com
2. susannavento.fi
3. Pinterest
4. SvD Nyheter
5. The Kitchn

10 trouvailles pour la parfaite journée d’été

27 Juin 2014
Shopping

Que vous soyez à la plage, près du feu de camp, au chalet ou simplement en pique-nique au parc, ces trouvailles stylées seront pratiques tout au long de l’été. Quelle belle façon de profiter des vacances!

Relaxez au soleil. Cette chaise qui rappelle la vie balnéaire sur la Côte d’Azur est faite en chêne blanc et son tissu rayé à l’épreuve du soleil provient directement de la France. Chaise de plage pliante Negril, 149 $. Chez Gallant & Jones.

Enveloppez-vous. Ces serviettes de plage en coton biologique sont essentielles pour une journée au lac. Personnellement, je noue la mienne en paréo! Serviette de plage Ocean, 49 $. Chez Gallant & Jones.

Remplissez votre sac de plage. Ce sac tressé typique des marchés français est pratique pour la saison estivale. Uitlisez-le à la plage, au marché Jean-Talon ou comme rangement à la maison. Sac de plage French Market, 69 $. Chez Gallant & Jones.

Un classique. N’oubliez pas le panier à pique-nique, celui-ci apportera un air champêtre et romantique à votre journée. Panier à pique-nique Peterboro, environ 81 $. Chez Crate & Barrel.

Pour pique-niquer. Apportez une touche vintage-rustique à vos repas en plein air cet été avec ce service en acier émaillé. Robuste et intemporel, il résistera à tous! Assiette, 14 US $; assiette à salade, 10 US $; bol, 10 US $. Chez Canvas Home Store.

Prêt à tout moment. Ce nouveau couteau suisse de la collection Delémont est enjolivé d’un manche en noyer recyclé provenant d’exploitations forestières durables. Certes, j’apporte mon couteau au chalet ce week-end. On ne sait jamais quand il sera utile, soit pour ouvrir une bouteille de vin ou couper des brindilles pour le feu de camp. Couteau suisse EvoWood, 84 $. Visitez Swiss Army pour plus de renseignements.

Mettez en bouteille votre élixir. Depuis mon séjour sur la Côte Amalfitaine, j’adore préparer des limonades maison pour ma famille et moi. Les vertus du citron sont innombrables et de plus cet agrume est tellement irrésistible. Amusez-vous à créer des limonades aux saveurs variées comme une limonade à la fleur d’oranger, une limonade à la menthe ou une limonade à l’hibiscus. Ensuite, embouteillez le tout dans ces bouteilles en verre parfaites pour la route. Bouteille en verre, 13 $. Chez Galerie CO.

L’heure du barbecue. Les vacances sans de bonnes grillades ne sont pas réellement des vacances. Apportez ce barbecue partout pour nourrir vos amis et votre famille à la bonne franquette. Barbecue Holkham par Garden Trading, 80 $. Chez Galerie CO.

Sac à surprise. Offrez une bouteille de vin dans ce petit sac fait de toile de voile recyclée lorsque vous êtes invité pour une journée de voile sur le fleuve. Sac pour bouteille de vin, 35 US $. Chez Sea Bags.

Captez vos souvenirs. Ne laissez pas tomber votre appareil photo par-dessus bord cet été. Transportez-le partout avec cette jolie bandoulière en néoprène au style nautique. Bandoulière en néoprène, 30 US $. Chez Poketo.

Photo
1,2 et 3. Gallant & Jones
4. Crate & Barrel
5. Canvas Home Store
6. Victorinox Swiss Army
7 et 8. Garden Trading via Galerie CO
9. Sea Bags
10. Poketo

Des jardinières, un four à pizza et la nouvelle boutique Les Indiennes

26 Juin 2014
Lynda Reeves

Jardinières

Ce mois-ci, je suis à la recherche de belles jardinières extérieures. Lorsque j’ai passé devant la boutique Cub Monaco sur la rue Bloor à Toronto, j’ai été inspiré par le vaste assortiment de pots tous parés de verdure et de fleurs blanches. Précisément, l’aménagement que j’aimerais recréer à la campagne.

Il y avait un mélange de pots gris, noirs et quelques pots en terre cuite insérés par ici et par là. Par conséquent, je suis maintenant à la recherche de jolis pots légers pour ma terrasse. Après avoir essayé, pendant des années, de traîner de gros pots en pierre, j’ai abandonné l’idée de déplacer les pots trop lourds.

Les nouveaux pots en fausses pierres sont pratiques, ceux en terre cuite sont toujours un choix classique et ceux en vrai ou faux zinc ainsi que les pots en acier galvanisé s’agencent tous très bien ensemble.

J’ai examiné les pots chez Club Monaco attentivement et les pots noirs sont en terre cuite. Cela m’a rappelé que j’avais une collection de pots peints sur ma terrasse qui ont grandement besoin d’être rafraîchis. Ils ont vraiment souffert pendant l’hiver et il est temps de rajouter de nouveaux pots fraîchement peints avant que je plante des herbes.

Le truc pour peindre vos pots en terre cuite en noir mat est de sceller à l’aide d’un scellant à base de silicone pour empêcher l’humidité de faire peler la peinture. Ensuite, vous pouvez peindre vos pots avec de la peinture-émail.

Voici quelques options au look similaire.

1) Le léger cache-pot Husön chez IKEA en acier galvanisé (H 33 cm x D 38 cm, 29,99 $) ne rouillera pas.

2) Ce pot en terre cuite chez Home Depot (H 51 cm x L 51 cm, 50 $) se couvera avec le temps d’une jolie patine ou vous pouvez également le peindre noir mat.

3) La jardinière écologique Kobo par Hauser (H 56 cm x D 50 cm, 98 $) ne se décolorera pas.

4) La jardinière Harmony en résine noire chez Canadian Tire (H 61 cm) est vraiment abordable à 30 $.

Voici Renée Mitchell de Reneevations qui prépare ma collection de pots à notre maison de campagne dans la vallée de l’Hudson. C’est un début!

Four à pizza

Pendant le long week-end de Pâques, nous avons essayé le nouveau four à pizza Pronto de Crate & Barrel. Il est super! Il fonctionne au propane et se réchauffe rapidement à plus de 800 °F! Il est vendu avec une pierre à pizza, alors il vous suffit d’acheter une planche à pizza en bois, de la semoule de maïs et tous les ingrédients pour la pâte et la garniture.

J’utilise de la farine 00 pour ma pâte et on me demande toujours où je l’achète. Caputo, Riscossa et Molisana sont les trois farines italiennes que je préfère, vous pouvez vous les procurer dans la plupart des épiceries italiennes. Elles font toute la différence, la pâte est mince, croustillante et délicieuse.

Nouvelle boutique Les Indiennes

Voici une nouvelle destination de magasinage unique! La première et la seule boutique Les Indiennes a ouvert ses portes à Hudson dans l’État de New York. Elle est remplie de leurs literies, tissus et accessoires les plus populaires. Vous reconnaîtrez plusieurs de leurs motifs classiques. Les prix sont également très raisonnables, vous serez étonné. La boutique mérite le détour!

Photos :
1-2, 7-11. Lynda Reeves
3. IKEA
4. Home Depot
5. Hauser
6. Canadian Tire
12. Les Indiennes

Anthropologie au Quartier DIX30

20 Juin 2014
Tendances & Nouvelles

Le Quartier DIX30 est une adresse incontournable pour les adeptes de la déco. On y retrouve une mine de boutiques telles que Artemano, Bouclair Maison, Jardin de Ville, Linen Chest, HomeSense, EQ3, Pottery Barn et Pottery Barn Kids, pour n’en nommer que quelques-unes. Et maintenant, on peut rajouter à cette liste la boutique Anthropologie. Certes, ce n’est pas le choix qui manque par ici!

Eh oui, aujourd’hui a lieu l’ouverture officielle de leur deuxième boutique au Québec. Cette dernière de 6500 pieds carrés offre une superbe collection de vêtements et d’accessoires pour femmes, d’ameublement, d’articles de décoration ainsi que de jolies créations uniques, et le tout merveilleusement présenté dans un décor réalisé par une équipe en présentation visuelle chevronnée. La boutique mélange des éléments modernes et rustiques, nouveaux et anciens, ainsi que de sublimes détails artisanaux tels des parquets en bois de pin recyclé, une ancienne porte voûtée d’environ deux mètres de haut, des murales peintes à la main et un superbe manteau de cheminée en bois. Il n’existe pas deux boutiques Anthropologie identiques, chacune d’entre elles reflète l’environnement et la culture locale. Celle-ci au Quartier DIX30 rend hommage à la riche histoire et l’ambiance chaleureuse de la région.

Voici une sélection d’images de leur collection estivale. De plus, cliquez ici pour écouter leur super mix en boutique!

Photos :
1 à 6. Anthropologie

Les Ensembliers à New York

18 Juin 2014
Voyager comme un designer

Les voyages d’affaires ou d’agrément sont une grande source d’inspiration pour le designer Richard Ouellette et l’architecte Maxime Vandal, de la firme québécoise Les Ensembliers. Ils se rendent souvent aux États-Unis, et c’est peut-être de là qu’ils acquièrent un certain chic « à l’américaine ».

Si l’histoire du design made in USA révèle l’importance des influences européennes — avec l’importation ou la renaissance de traditions décoratives du Vieux Continent venues avec les vagues successives d’immigrants —, la pop culture américaine et la mondialisation émergent en force dans les intérieurs d’une société, par définition, tournée vers l’avenir.

Une évolution dans laquelle s’inscrivent les Ensembliers, connus entre autres pour leur interprétation moderne du style traditionnel. Les associés séjournent régulièrement dans la « Grosse Pomme », où ils puisent idées et trouvailles, dont certaines que vous pouvez découvrir dans nos pages

Maxime et Richard nous ont confié quels sont leurs lieux new-yorkais favoris.

Corinne Cécilia : Où aimez-vous loger?
Richard Ouellette et Maxime Vandal: Au Surrey, pour son emplacement au cœur du quartier de l’Upper East Side où l’on retrouve la majorité des boutiques et showrooms de design de la ville, sans compter sa proximité avec les musées d’importance.
 
CC : Où aimez-vous manger?
RO & MV :On prend le petit déjeuner au Whitney Museum of American Art pour l’ambiance décontractée et l’espace moderne; on mange midi chez Balthazar, pour les huîtres et l’ambiance bistro vibrante; le soir, on aime le restaurant Carravagio, à deux pas du Surrey. Nous faisons ensuite notre petite promenade à pied, comme les résidants du quartier de l’Upper East Side, en rêvant de la townhouse qu’on pourrait acheter et rénover!

CC : Où aimez-vous prendre un verre?
RO & MV : On n’est pas très portés à sortir. Les journées sont normalement longues… et les repas s’étirent tard en soirée.
 
CC : Où aimez-vous magasiner?
RO & MV : Le Decoration & Design Building est l’endroit par excellence pour commencer la journée avec ses 18 étages de showrooms.

On traverse ensuite chez Holly Hunt, puis John Rosselli Antiques.

Treillage est un passage obligé, suivi par un arrêt chez ABC Carpet & Home sur Broadway. On finit la journée dans Soho, Green Street et ses environs pour les boutiques déco branchées. Si vous pouvez y aller (c’est sur rendez-vous), Ralph Pucci est le must de l’expérience showroom.

CC : Où aimez-vous flâner pour vous relaxer?
RO & MV : En dehors de la haute saison, nous nous sauvons dans les Hamptons pour une journée… Il faut 1 h 30 à 2 h de voiture pour rejoindre Southampton. On aime le bord de mer, les belles maisons, et les lobster rolls. Le musée consacré à Jackson Pollock (sur rendez-vous) est un incontournable. Très inspirant!

CC : Avez-vous un ou plusieurs endroits préférés?
RO & MV : Évidemment, Central Park… au temps des cerisiers, la dernière semaine d’avril! Le toit de la Dia Art Fondation, dans Chelsea, est aussi un endroit fantastique.

CC : Avez-vous une compagnie aérienne préférée?
RO & MV : Non… On préfère s’y rendre en voiture, ça nous permet une certaine liberté.

Lecture recommandée : Design américain, de Russell Flinchum. Un livre du MoMa qui porte surtout sur l’évolution contemporaine et dont la version en français a paru aux éditions 5 Continents. Chez Archambault.

Photos :
1. André Rider pour Maison & Demeure mai 2014
2. Svein-Magne Tunli via tunliweb.no
3. Jimmie Martin
4, 5, 10 et 11. Les Ensembliers
6. Decoration and Design Building
7. Holly Hunt — HHNYShowroom
8. ABC Carpet & Home
9. Pollock-Krasner House and Study Center

Des trouvailles estivales

13 Juin 2014
Shopping

La belle saison est arrivée! C’est le temps d’introduire des accessoires colorés dans tous nos décors tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Voici quelques objets que j’ai dénichés dans nos superbes boutiques en ligne québécoises. Tous les jours, il y a une nouvelle boutique qui ouvre ses portes sur le Web! Bouclair Maison, Inhoma Home et Toile sur Rendez-Vous sont que les plus récentes boutiques à entreprendre ce tournant au commerce électronique. J’aime bien faire mes achats sur le Web surtout pendant les mois d’été. Qui souhaite réellement passer toutes ses heures dans les boutiques quand l’on peut faire ses achats en un clin d’œil et profitez par la même occasion du soleil.

Le classique fauteuil AA par Airborne Design vendu chez Inhoma Home apportera une touche estivale tant au salon que dans la chambre. Inspiré par le mobilier militaire britannique du 19e siècle, ce fauteuil avec sa housse en lin et sa structure noire est devenu mythique.

Ajoutez une jolie dose de couleurs exotiques avec ce coussin marocain tissé à la main vendu chez BABA Souk. Je trouve toujours de merveilleux trésors uniques sur cette boutique en ligne.

Pendant les mois chauds, j’ai toujours des foutas un peu partout dans la voiture, au salon et dans mon sac de plage. Utilisez-les comme couverture pour un pique-nique, jeté sur la terrasse, nappe ou serviette de plage, elles sont vraiment pratiques. Celle-ci aux rayures bleues vendue chez 3 femmes et 1 coussin est tout à fait mon style.

Pour vos nombreux pique-niques cet été, procurez-vous cette planche à découper en bois fabriquée au Québec par À Hauteur d’homme et vendue chez Buk & Nola.

Ce paillasson en fibres de coco aux jolies teintes bleutées chez Bouclair Maison accueillera vos invités chaleureusement cet été. 

Photos :
1. BABA Souk
2. Inhoma Home
3. 3 femmes & 1 coussin
4. À Hauteur d’homme via Buk & Nola
5. Bouclair Maison

Les vins et les fromages des provinces atlantiques

12 Juin 2014
Art de la table

Comme complément à notre article gastronomique des provinces atlantiques « Pêche du jour » présenté dans le prochain numéro de juillet-août 2014 (en kiosque le 28 juin 2014), je voulais m’attarder un peu plus sur les vins et les fromages élaborés dans cette région. Ceci est loin d’être une liste approfondie, mais par souci de brièveté, j’ai choisi des produits qui sont vendus à travers le Canada. Pour plus de renseignements sur les vins des provinces atlantiques, visitez ce site Web anglais Wines of Canada, et pour plus de renseignements sur les fromages, visitez le Répertoire des fromages canadiens.

Les mauvaises conditions météorologiques et une courte saison de végétation rendent la culture des raisins, un véritable défi dans cette région. Toutefois, il existe quelques superbes vignobles le long de la baie de Fundy en Nouvelle-Écosse.

Benjamin Bridge dans la vallée Gaspereau (photo ci-dessus) est un très bon vignoble spécialisé dans la production de vins mousseux. Leur vin mousseux Nova 7 à la robe légèrement rosée évoque un vin de style moscato. Il offre une superbe tension douce et amère en bouche et s’agence très bien avec des fromages épicés. Leur nouveau Brut 2009, vieilli trois ans sur lies, est un vin mousseux au goût acidulé et s’agence bien avec des huîtres ou des fromages à pâte molle et à croûte lavée comme le brie. Le Brut Réserve, vieilli cinq ans sur lies, est une autre merveilleuse bouteille de vin mousseux qui est tout à fait comparable à plusieurs champagnes français dans la même gamme de prix.
 
J’ai également eu le plaisir de déguster quelques vins du vignoble Gaspereau Vineyards. Leur vin blanc sec, Acadie Blanc, fait de raisins canadiens du même nom aux notes fraîches et citronnées évoque le charme d’un Petit Chablis. Un vrai délice lorsqu’il est servi avec des fruits de mer.

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que Terre-Neuve produit également des vins, mais tout le monde sait que cette région du pays n’est pas particulièrement réputée pour ses journées ensoleillées. La province ne cultive pas de raisins destinés à la vinification, mais on y retrouve une abondance de fruits sauvages sur l’île. Le vignoble Rodrigues Winery profite de cette richesse pour produire un superbe élixir prisé. Leur vin aux myrtilles est plutôt sec avec une bonne acidité en bouche. Ce vin, servi très frais, serait parfait à déguster en apéritif avec un fromage de chèvre, ou à la fin du repas avec un petit dessert aux petits fruits typique de la région. De plus, il est certifié kascher.

Les provinces atlantiques du Canada sont certes mieux adaptées à la production fromagère qu’à la production vinicole. On voit une émergence d’entreprises artisanales qui s’introduisent sur le marché majoritairement dominé par le Québec et l’Ontario.

La crèmerie Cow’s Creamery de l’Île-du-Prince-Édouard est beaucoup plus reconnue pour ses glaces, mais parmi les turophiles, cette crèmerie est la référence en matière de cheddar. Leur fromage cheddar Avonlea Clothbound inspiré par la tradition écossaise a gagné le premier prix au Grand Prix des Fromages Canadiens en 2013, un prix considéré comme les oscars de l’industrie laitière.

Également, gardez l’œil ouvert pour les fromages de La Bergerie aux Quatre Vents du Nouveau-Brunswick. Leur Gaie Bleu est un fromage bleu au lait de vache cru et leur Sieur de Duplessis est une tomme de lait de chèvre brut aux saveurs de noix.

En Nouvelle-Écosse, j’aime les fromages de la ferme That Dutchman’s Farm. Leurs Goudas sont excellents (photo ci-dessus), et leur fromage Dragon’s Breath Blue porte très bien son nom.

La prochaine fois que vous organiserez une soirée vins et fromages, n’oubliez pas les fromages des provinces atlantiques.

Pour admirer les charmantes demeures des provinces atlantiques, parcourez cette galerie de photos.

Photos :
1. Applehead Studio
2. Benjamin Bridge
3. Rodrigues Winery
4. Nova Scotia Tourism Agency

Une visite à Chester en Nouvelle-Écosse

6 Juin 2014
Suzanne Dimma

L’été dernier, nous sommes allés photographier deux demeures à Chester en Nouvelle-Écosse, qui seront présentées dans les numéros d’été de Maison & Demeure et House & Home. Nos séances de photos en Nouvelle-Écosse sont probablement mes préférées, elles sont certes la parfaite combinaison entre travail et loisir.

Chaque fois que je suis à Chester, je fais le détour au restaurant The Finer Diner à Hackett’s Cove. Il est situé au bord de la route principale dans une jolie maison près de Peggy’s Cove.

J’adore leurs croquettes de crabe servies avec des rondelles d’oignon panées et un verre de vin blanc. Décidément, je suis au paradis!

Le premier espace que nous avons photographié a été la maison d’amis du designer Philip Mitchell (il a complété la maison d’amis avant d’entreprendre la rénovation de la maison principale). Son terrain fait face au port de Chester. J’ai partagé cette photo de la photographe Janet Kimber sur Twitter, il s’agit de la première photo de la journée avant que le soleil se lève.

J’ai tellement aimé la corde en guise de garde-corps sur le quai que j’ai demandé à Philip et son conjoint Mark Narsansky de déplacer leurs fauteuils Muskoka pour leur portrait.

Voici leur nouvelle maison nommée « The White Cottage » que l’on voit à l’arrière-plan et leur maison d’amis est située à gauche (leur première maison a été présentée dans le numéro d’octobre 2011 de House & Home).

Tous ceux qui visitent Chester doivent réserver une table pour le souper du soir au restaurant Nicki’s Inn situé à l’intersection des rues King et Pleasant. C’est le meilleur restaurant du village, les plats sont succulents, le décor est superbe et la propriétaire Nicki est charmante.

Ici, je suis chez Nicki en compagnie de Philip (à l’extrême droite) et Mark (ils sont tellement beaux) et la designer Deb Nelson (ses cheveux sont extraordinaires). Le lendemain matin, nous avons photographié la maison de Deb. Nous étions tous très contents!

Un autre endroit chouette est l’auberge historique Mecklenburg Inn qui est tout à fait idyllique de l’extérieur. Par contre, je n’ai jamais visité l’intérieur!

La séance de photos chez Deb a également commencé très tôt le matin. Voici quelques-uns de mes moments favoris de la journée. Naturellement, j’ai bien aimé la petite clôture blanche qui délimite son jardin et la jolie vue du port de Chester.

Au troisième étage, la vue de l’océan est imprenable avec les immenses fenêtres sur tous les côtés. Je serais restée là toute la journée.

Deb avait un très joli butoir de porte, un chiot Fox Terrier.

Et ses planchers peints en blanc sont superbes pour l’été.

Visiter Chester est comme retourner dans le passé : les petites clôtures blanches, les anciennes voitures, les maisons à bardeaux et les rues sans trottoirs font de ce village l’un des plus charmants que j’ai visité au Canada.

Rope Loft est un autre restaurant que Deb et moi aimons bien. C’est un véritable plaisir de s’asseoir sur la terrasse et regarder les bateaux arrivés au port.

Nous avons aussi mangé le petit-déjeuner au club de golf de Chester, la vue est vraiment magnifique.

Si vous avez le temps, prenez le traversier à l'Île Tancook pour admirer ses paysages beaucoup plus sauvages. Seul un petit nombre de personnes vivent sur île, le mode de vie y est beaucoup plus simple et serein.

Si vous suivez le chemin de terre à droite lorsque vous sortez du traversier, vous allez éventuellement arriver à la boutique Wishing Stones. Elle est très éclectique et remplie d’anciens meubles.

Cet été, je vais retourner à Chester pour photographier la demeure de l’architecte Nicholas Spencer-Lewin, elle sera présentée dans les pages de Maison & Demeure en 2015!

Pour plus d’inspiration maritime, cliquez ici pour parcourir notre galerie de photos.

Photos :
Toutes les photos : Suzanne Dimma
À l’exception de la #8 : Mecklenburgh Inn

Entrevue avec la designer d’intérieur Martine Brisson

3 Juin 2014
Décoration et design

Lorsque nous avons présenté la demeure montréalaise conçue par la designer d’intérieur, Martine Brisson, dans le numéro d’hiver 2012-2013 de Maison & Demeure, j’ai été tout à fait charmé par ce décor théâtral et éclectique. Le mélange de matériaux nobles et industriels, les éléments architecturaux, le mobilier audacieux et la fluidité de l’espace font de cette demeure une œuvre réussie à tous les niveaux. Il s’agit vraiment d’un intérieur qu’on n’oublie pas de sitôt. Maintenant un an et demi plus tard, elle nous parle dans cette entrevue de son parcours professionnel, ses inspirations et son projet de rêve.

Valérie Morisset : Parlez-nous un peu de votre parcours professionnel. Qu’est-ce qui vous a amené au design d’intérieur?
Martine Brisson : Avant de suivre une formation en design d’intérieur, j’ai commencé ma carrière en tant que soprano lyrique. C’est au cours de mes tournées internationales que j’ai cultivé mon talent pour le dessin et mon amour pour l’architecture et les espaces. « J’avais toujours un petit calepin et un crayon pour croquer les lieux que je visitais. »

VM : Avez-vous toujours été intéressé par le design d’intérieur?
MB : Après mes années en tant qu’artiste de scène, je me consacre à une autre formation professionnelle qui est le design de vêtements. Les rencontres avec les stylistes et la proximité avec le design d’intérieur me fascinent. Je retrouve grâce au dessin, les couleurs, les formes et l’architecture du corps une parenté avec le design d’intérieur et l’architecture. Il n’en fallait pas plus pour me faire retourner à l’école et enfin mettre dans le même panier tous mes talents.

VM : Pouvez-vous décrire votre style?
MB : Non. Tout ce que je peux dire c’est que j’ai un certain goût pour les choses, les formes et les espaces. Le style n’apparaît qu’après avoir travaillé sur un projet. Il émerge des idées de tous les intervenants. Je peux dire que la simplicité m’émeut, il n’y a rien de plus difficile que de créer un concept simple et élégant.

VM : Qu’est-ce qui vous inspire aujourd’hui?
MB : La vie, les espaces, les volumes, l’ergonomie des lieux, la simplicité qui touche l’humain dans son quotidien.

VM : Avez-vous des règles lorsque vous entamez un projet?
MB : Toujours écouter les personnes qui font appel à moi pour les aider à réaliser leurs projets. Cela semble évident, mais vous seriez surprise! Je dois connaître les personnes avec qui je vais travailler. Quels sont les objets ou le patrimoine mobilier que je devrai respecter? Quel est le but réel de ce projet? Ma première règle consiste à bien écouter mon client.

VM : Que préférez-vous le plus de votre travail?
MB : J’adore collaborer avec les artisans. J’aime profondément toutes les personnes qui font que mes projets se réalisent et se concrétisent. Ils m’apprennent tant de choses, je grandis professionnellement chaque fois que je communique avec les artisans et les ouvriers de talents.

VM: Quel serait votre projet de rêve?
MB : J’aimerais bien travailler en collaboration avec un ou une architecte sur un projet global et prendre le temps de le réaliser et n’avoir que ce projet pour toute sa durée. Un rêve! :-)

VM : Quelles sont vos boutiques montréalaises préférées pour dénicher l’objet parfait?
MB : Il y en a beaucoup trop! Je ne pourrais pas toutes nommer mes boutiques préférées. Cela dépend toujours du projet et de la demande. J’aime les antiquaires et les galeries d’art. J’aime la rue Saint-Laurent pour toutes les boutiques de mobilier québécois (Interversion, Kastella, Montauk, etc.) Pour les luminaires, je ne pourrais pas me passer de Jérome Prieur chez Homier Luminaire, il est tellement compétent et gentil! Il y a aussi la Quincaillerie Hogg qui vend la peinture Farrow & Ball, ÜRBA qui offre une sélection de tapis extraordinaires et j’en passe.

VM : Un dernier mot?
MB : Il faut prendre le temps de faire les choses, la volumétrie d’un espace demande à être réfléchie, pensée et repensée. Nous devons réaliser que certains aspects de nos vies demandent encore un rythme de vie d’un autre siècle et c’est tant mieux, et je crois que le design de son espace et de son environnement fait partie de ces aspects.

Merci à Martine Brisson pour cette collaboration!

Cliquez ici pour découvrir la merveilleuse demeure montréalaise conçue par Martine Brisson.

Photos:
1 à 3. Monic Richard pour Maison & Demeure décembre - janvier 2012-2013