Jump to Navigation

Blogue

Un petit saut à Londres – 2e partie

26 Mai 2015
Suzanne Dimma

La Maison Assouline sur Piccadilly a été une autre visite très intéressante lors de mon dernier séjour à Londres. Cette boutique, qui a ouvert ses portes au mois d’octobre 2014, est le projet chéri de la maison d’édition éponyme de Martine et Prosper Assouline et elle est située sur l’une des rues les plus achalandées de Londres.

Toutefois, à l’intérieur, on y retrouve une oasis de calme. Initialement conçu par Sir Edwin Lutyens en 1922, le designer, Guy Olivier, a redessiné l’intérieur du bâtiment en un paradis pour les bibliophiles. Le rez-de-chaussée comprend un bar, de grandes étagères et un espace lounge. La vue de la passerelle à l’étage est vraiment superbe !

Voici une vue du bar où l’on peut admirer la hauteur du rez-de-chaussée. Ce que vous ne pouvez pas apprécier, c’est le parfum enivrant de la bougie parfumée signature d’Assouline. J’ai acheté la bougie Culture Lounge et son parfum riche m’y ramène chaque fois que je l’allume.

L’espace est invitant ! On peut y passer des heures à déguster un verre de vin, un repas copieux ou à feuilleter de magnifiques livres. Décidément, une tout autre expérience de magasinage.

Le mur de livres est parfaitement composé, mettant à l’honneur la page couverture des livres plutôt que la reliure. Voilà une jolie manière de présenter une collection de livres !

L’étage supérieur est meublé tout comme un appartement avec de nombreux souvenirs des voyages de Prosper Assouline. Tout est à vendre dans le cadre du service de décoration Assouline. Ils peuvent vous suggérer tout dont vous auriez besoin pour créer votre bibliothèque : des étagères, des œuvres d’art, un bureau, un tapis et un fauteuil.

Sur cette photo, on aperçoit Paul Lavoie de Calgary et Elizabeth Metcalfe de Toronto que j’ai rencontré lors de mon voyage organisé par Kravet Canada. Ils admirent les étagères rouge et noir et la fabuleuse échelle coulissante. Perso, j’étais en admiration devant les murs à caissons en bois naturel et le mobilier enveloppé de laiton.

Et, je ne dois pas oublier de mentionner le tapis et le rhinocéros en laiton.

Cette unité murale me rappelle les œuvres de Mondrian avec les accents noirs sur sa façade et les jeux de caissons.

Ce bureau est une œuvre d’art, combinant du rangement ouvert et fermé d’une manière tout à fait unique.

Et, ce porte-livre au piètement entrecroisé au fini noir et blanc peut mettre votre livre préféré à l’honneur.

Je zieutais ce jeu de backgammon aux jetons et aux poignées en laiton gentiment posé sur cette table parée de motifs astrologiques.

Après notre visite à la boutique Assouline, nous sommes allés au restaurant The Wolseley conçu par le célèbre designer David Collins. Il s’agit d’un grand restaurant de style brasserie doté d’accents noirs et dorés, de hauts plafonds, de banquettes sinueuses et d’une grande horloge en laiton. Ils interdisent les photos, mais j’ai réussi à en prendre une depuis notre table au balcon.

Londres est inondé de superbes lieux à découvrir comme la maison de Jessica McCormack et la boutique Assouline. J’espère que vous aimez autant que moi!

Pour plus sur mes périples, lisez mon billet de blogue sur mon séjour en France.

Photos :
1-13. Suzanne Dimma

Un petit saut à Londres

5 Mai 2015
Suzanne Dimma

Cela fait une éternité que je n’ai pas écrit de billets de blogue. J’ai été tellement débordé avec le Salon du design intérieur (IDS) de Toronto au début de l’année et j’ai également beaucoup voyagé pour le travail ces derniers temps. Les bonnes nouvelles sont que je suis revenue plus inspirée que jamais. L’une de mes expériences préférées a été le voyage de Kravet Canada en Angleterre pour la Semaine du Design de Londres, il y a déjà quelques semaines.

Londres est toujours si inspirant, et ma visite à la maison de la très chic créatrice de bijoux, Jessica McCormack, a été mon coup de cœur. Ses créations sont totalement uniques et elle les expose dans sa prestigieuse maison à Londres dans le quartier de Mayfair, offrant à sa clientèle une expérience de magasinage unique et personnelle. Voici quelques-unes de mes photos préférées de sa magnifique maison de ville :

Sur cette photo devant la maison édouardienne de Jessica, on peut voir quelques-uns des designers avec qui je voyageais. Voilà Richard Ouellette de la firme montréalaise Les Ensembliers qui photographie le bâtiment tout en arborant un sac vert de Want Les Essentiels de la Vie que j’ai zieuté pendant tout le voyage !
 
L’entrée principale était ornée de magnifiques caissons d’un fini très mat qui s’harmonisaient à ravir au tapis vert olive de l’escalier. Jessica a travaillé avec les frères Haas pour créer un majestueux candélabre. Le fini doré et les abat-jour en verre insufflent une touche inspirée des œuvres de Dr Suess, ajoutant un contraste ludique aux caissons traditionnels.

Voici un détail du minutieux travail de la mosaïque au sol.

J’ai publié cette photo sur Instagram pendant que j’y étais. Ce luminaire conçu par David Wiseman (en bronze, porcelaine et cristal) est suspendu d’un immense médaillon dans la grande pièce à l’avant de la maison. Un luminaire totalement fantaisiste, léger et féminin, comme une œuvre sortie d’une forêt enchantée.

Dans toutes les pièces, j’ai vu des compositions, toutes plus exquises les unes que les autres. J’aime comment le designer, Rick Owens, a utilisé un bois de cerf comme dossier sur ce petit banc d’appoint, nommé Tomb, Stag, Bench. L’œuvre d’art est par Axel Geis.

Il y avait plusieurs cheminées dans la maison et elles étaient toutes spectaculairement parées. Celle dans le bureau de Jessica en marbre rose était surmontée d’un sublime tableau par Valérie Belin. Avec toutes les couleurs et les textures de l’œuvre, moins d’éléments sont nécessaires sur le manteau de la cheminée.

Regardez la dimension de ce miroir ovale. C’était tout comme regarder à travers le passage d’une porte.


D’un décor léger et lumineux au rez-de-chaussée à un décor sombre et chaleureux à l’étage était un contraste décisif. Voilà un exemple parfait de la façon dont vous pouvez jouer avec les différents styles et les différentes palettes dans une demeure.

Les murs bleus ressemblaient à Hague Blue (30) de Farrow & Ball. Cette couleur est idéale pour créer une ambiance riche et luxuriante. J’adore la façon dont la console française dans le coin était tout à fait à sa place auprès du fauteuil en cuir et de l’œuvre par Anne Hardy au-dessus de la cheminée.

Les planchers en chevrons étaient vraiment ravissants. Le point culminant était le piano électrique fait sur mesure par Based Upon. Son style des années 1970 ajoutait à la fois une touche vintage et contemporaine. Vous pouvez observer sur la photo que les touches fonctionnent par magie. Apparemment, il peut jouer la musique de votre iPhone. Les tabourets en bois brésilien sont par Joaquim Tenreiro, l’œuvre, en haut à gauche, est par Susanne Johansson et celle dessous par Axel Geis et l’œuvre au-dessus de la cheminée est par Lynette Yiadom-Boakye.

Cette superbe étagère en frêne olive par le designer irlandais, Joseph Walsh, agrémentait l’un des coins de la pièce.

Voici une autre photo que j’ai publiée sur Instagram, une simple composition sur un autre manteau de cheminée. On dirait que le bouquet de fleurs est sur le point de faire éternuer la tête en terre cuite.

Le bijou de la demeure était la salle d’eau enveloppée d’un magnifique papier peint au coloris vert olive représentant la faune, de tissu assorti, de marbre veiné et d’accents de laiton. Le siège des toilettes en bois foncé et la citerne d’eau dissimulée paraissaient neufs (même s’ils étaient tous saufs).

Les fenêtres serties de plomb derrière le meuble d’appoint ajoutaient une belle dose de motifs et d’intimité à la salle d’eau.

L’ancienne robinetterie de laiton était sublime.

Et, les appliques en forme d’ananas étaient la touche finale parfaite. Cette salle d’eau a renouvelé ma passion pour les tissus et les papiers peints aux motifs assortis.

Photos :
1a. Vanityfair.co.uk
1b. Coolspotters.com
1c. Marlow 35 blog
2-18. Suzanne Dimma

Un séjour en France

24 Octobre 2014
Suzanne Dimma

Depuis mon enfance, ma famille et moi avons passé une partie de nos étés dans le Sud de la France. Cette année, j’ai eu la chance de séjourner un mois à Ménerbes dans le Luberon; un joli village fortifié datant du 4e siècle avant Jésus-Christ. Il ne s’agissait pas de ma première visite, mais puisque nous sommes restés aussi longtemps, je me suis vite habituée au rythme du village et je suis revenue à la maison avec des souvenirs mémorables. Voici un aperçu de notre séjour.

La maison où nous sommes restés est nommée un mas, une maison de campagne caractérisée par des murs de pierres qui maintiennent la maison fraîche, une toiture en terre cuite, une série de pièces construites une à la suite de l’autre au fil du temps et des volets en bois peints qui sont utilisés quotidiennement pour conserver la fraîcheur dans la maison. Perchée sur les collines de Ménerbes avec une vue imprenable des innombrables vallées vitivinicoles de la région, la maison était tout à fait pittoresque.

Il y avait une longue haie de lavande qui bordait la terrasse près de la cuisine. Chaque matin, je me posais un moment pour humer son odeur douce et parfumée.

Voici la vue sur le Mont Ventoux et la ville de Gordes que nous admirions lors de nos promenades matinales pour aller chercher nos croissants au village.

En marchant sur les routes campagnardes en direction du village, nous apercevions des nuages qui ressemblaient à des oiseaux préhistoriques.

Et, de jolies portes peintes aux couleurs inspirantes.

Et, des toitures en terre cuite qui semblaient sortir d’une œuvre d’art.

Ici, nous voilà arrivés à l’entrée du village.

Tout au long de nos promenades, nous pouvions entrevoir entre les murs en pierre et les portes en bois de jolies cours intérieures et de superbes jardins.

Certains bâtiments aux jardins de buis entretenus impeccablement, aux tourelles romanesques et aux balustrades en pierre ouvragées étaient particulièrement impressionnants.

Parfois, nous croisions des chiens enjoués et des chats endormis.

Voici les pains frais offerts à la boulangerie du village!

Ma boutique préférée du village, La vie est belle, était située dans la cave d’un très ancien bâtiment. Je suis tombée amoureuse de l’ancien tapis Kilim près de la porte d’entrée, mais malheureusement il n’était pas à vendre.


Pour se rafraîchir, les gens se baignaient dans l’eau verte de la rivière L’Isle-sur-la-Sorgue.

J’ai vraiment adoré la brocante du village. J’ai acheté 12 poignées en laiton pour mon nouveau dressing à la maison.

Elles sont vraiment jolies!

Nos repas étaient toujours joliment présentés et garnis de produits frais, simples et colorés de la région.

Ou, nos repas étaient des chefs d’œuvres culinaires. Sérieusement, pourquoi ne pouvons-nous manger des repas comme ceux-là tous les jours?

Et bien entendu, il y avait toujours de jolies fleurs sur la table et une sélection de vins extraordinaires.

Nous avons assisté à une lecture de poésie à la maison de l’ex-épouse de Pablo Picasso, Dora Maar. Maintenant, cette maison est une école d’art. Les jardins étaient absolument magnifiques avec un mélange ludique de sculptures modernes et de mobilier de jardin traditionnel.

Le village voisin de Gordes était idyllique! Toutes les maisons sont construites sur les falaises comme celle-ci.

Mon moment préféré de la journée était lors de nos soupers du soir passés à l’extérieur à l’air chaud jusqu’à la pénombre du crépuscule, tout comme le soir que nous avons mangés dans ce relais vinicole situé près de Ménerbes.

Ou dans les jardins de la Maison de la Truffe au sommet du village.

Ou à l’un des merveilleux restaurants de Ménerbes.

Et, on terminait chaque journée par une promenade au clair de lune.

Photos:

1, 5, 14, 16, 17, 19, 24. Arriz Hassam

2-4, 6-13, 15, 18, 20-23, 25-29. Suzanne Dimma

Suzanne rénove sa petite salle de bain

10 Juillet 2014
Suzanne Dimma

Nous avons entamé nos rénovations à l’étage depuis peu et nous avons déjà terminé la petite salle de bain.

Voici une photo de la salle de bain, il y a quelques mois. J’adore encore l’ancien lavabo que j’avais déniché dans une vente de bric-à-brac, il y a plus de 15 ans, mais il était temps de le remplacer. De plus, sa forme traditionnelle ne s’harmonisait plus au style de la maison. Je l’ai finalement offert à une amie qui est actuellement dans le processus de restaurer sa maison victorienne, il saura parfait là-bas.

L’autre élément que j’ai dû retirer était la fenêtre en pavés de verre, elle criait beaucoup trop les années 80 à mon goût.

J’ai choisi un lavabo mural de Duravit pour dégager le sol et un robinet de Kohler pour une touche vintage.

Mon coup de cœur est le magnifique papier peint Ocelot de Farrow & Ball ainsi que la nouvelle fenêtre à guillotine qui a complètement transformé la pièce. J’ai l’encadré de marbre pour un look soigné qui s’agencerait au sol.

Et la dernière décision! Devrais-je peindre la baignoire noire? Qu’en pensez-vous?

Photos :
Suzanne Dimma

Une visite à Chester en Nouvelle-Écosse

6 Juin 2014
Suzanne Dimma

L’été dernier, nous sommes allés photographier deux demeures à Chester en Nouvelle-Écosse, qui seront présentées dans les numéros d’été de Maison & Demeure et House & Home. Nos séances de photos en Nouvelle-Écosse sont probablement mes préférées, elles sont certes la parfaite combinaison entre travail et loisir.

Chaque fois que je suis à Chester, je fais le détour au restaurant The Finer Diner à Hackett’s Cove. Il est situé au bord de la route principale dans une jolie maison près de Peggy’s Cove.

J’adore leurs croquettes de crabe servies avec des rondelles d’oignon panées et un verre de vin blanc. Décidément, je suis au paradis!

Le premier espace que nous avons photographié a été la maison d’amis du designer Philip Mitchell (il a complété la maison d’amis avant d’entreprendre la rénovation de la maison principale). Son terrain fait face au port de Chester. J’ai partagé cette photo de la photographe Janet Kimber sur Twitter, il s’agit de la première photo de la journée avant que le soleil se lève.

J’ai tellement aimé la corde en guise de garde-corps sur le quai que j’ai demandé à Philip et son conjoint Mark Narsansky de déplacer leurs fauteuils Muskoka pour leur portrait.

Voici leur nouvelle maison nommée « The White Cottage » que l’on voit à l’arrière-plan et leur maison d’amis est située à gauche (leur première maison a été présentée dans le numéro d’octobre 2011 de House & Home).

Tous ceux qui visitent Chester doivent réserver une table pour le souper du soir au restaurant Nicki’s Inn situé à l’intersection des rues King et Pleasant. C’est le meilleur restaurant du village, les plats sont succulents, le décor est superbe et la propriétaire Nicki est charmante.

Ici, je suis chez Nicki en compagnie de Philip (à l’extrême droite) et Mark (ils sont tellement beaux) et la designer Deb Nelson (ses cheveux sont extraordinaires). Le lendemain matin, nous avons photographié la maison de Deb. Nous étions tous très contents!

Un autre endroit chouette est l’auberge historique Mecklenburg Inn qui est tout à fait idyllique de l’extérieur. Par contre, je n’ai jamais visité l’intérieur!

La séance de photos chez Deb a également commencé très tôt le matin. Voici quelques-uns de mes moments favoris de la journée. Naturellement, j’ai bien aimé la petite clôture blanche qui délimite son jardin et la jolie vue du port de Chester.

Au troisième étage, la vue de l’océan est imprenable avec les immenses fenêtres sur tous les côtés. Je serais restée là toute la journée.

Deb avait un très joli butoir de porte, un chiot Fox Terrier.

Et ses planchers peints en blanc sont superbes pour l’été.

Visiter Chester est comme retourner dans le passé : les petites clôtures blanches, les anciennes voitures, les maisons à bardeaux et les rues sans trottoirs font de ce village l’un des plus charmants que j’ai visité au Canada.

Rope Loft est un autre restaurant que Deb et moi aimons bien. C’est un véritable plaisir de s’asseoir sur la terrasse et regarder les bateaux arrivés au port.

Nous avons aussi mangé le petit-déjeuner au club de golf de Chester, la vue est vraiment magnifique.

Si vous avez le temps, prenez le traversier à l'Île Tancook pour admirer ses paysages beaucoup plus sauvages. Seul un petit nombre de personnes vivent sur île, le mode de vie y est beaucoup plus simple et serein.

Si vous suivez le chemin de terre à droite lorsque vous sortez du traversier, vous allez éventuellement arriver à la boutique Wishing Stones. Elle est très éclectique et remplie d’anciens meubles.

Cet été, je vais retourner à Chester pour photographier la demeure de l’architecte Nicholas Spencer-Lewin, elle sera présentée dans les pages de Maison & Demeure en 2015!

Pour plus d’inspiration maritime, cliquez ici pour parcourir notre galerie de photos.

Photos :
Toutes les photos : Suzanne Dimma
À l’exception de la #8 : Mecklenburgh Inn

Mes vacances à San Miguel de Allende

9 Mai 2014
Suzanne Dimma

Je suis récemment revenue de mon septième voyage à San Miguel de Allende et je continue toujours à être émerveillée par cette charmante ville située au centre du Mexique. Je découvre chaque fois de nouveaux lieux à explorer. Voici quelqu’un des endroits que j’ai visités lors de mon dernier séjour.

Cette année, nous avons eu le plaisir de séjourner dans une demeure qui à l’origine appartenait au réalisateur britannique, Peter Glenville. Il a réalisé la plupart de ses films dans les années 1950 et 1960, dont L’Emprisonné mettant en vedette Alec Guinness. Selon les rumeurs, il y a eu de nombreuses fêtes hollywoodiennes dans cette demeure. Il était également intéressant de constater que la maison dégageait une ambiance hollywoodienne de la belle époque, mais le style global était beaucoup plus anglais que mexicain.

Les jardins étaient tout à fait merveilleux. Ici, on voit le chemin qui menait à la cour intérieure et le chien de ma sœur, Moo. Nous étions là pendant l’hiver, alors il n’y avait pas beaucoup de fleurs.

Au bout de ce petit chemin, il y avait une fontaine avec à l’arrière-plan un mur couvert de vigne surmonté d’une terrasse avec une magnifique vue de la ville. Les petites dalles carrées en pierre menaient à une paire de portes en bois qui s’ouvraient à un autre jardin, tout comme un jardin secret.

L’élément marquant était cette merveilleuse piscine que Bruce Weber a photographiée pour le livre, Pools, de Kelly Klein.

Voici la Casita ou le pavillon des invités perché en haut de quelques marches en pierre. L’ambiance évoque la belle époque hollywoodienne et on nous a dit que plusieurs vedettes d’Hollywood y ont séjourné. Peter O’Toole a visité la Casita après le tournage du film Lawrence d’Arabie et a apparemment apporté une immense sculpture d’un chameau qui se trouve encore aujourd’hui derrière le canapé.

J’ai également visité cette sublime demeure qui a été présentée dans le magazine ELLE Decor et appartenait à la designer d’intérieur, Leslie Tung de Mitu Atelier. La maison était parfaite, elle n’était pas trop petite ou trop grande et dotée d’un merveilleux style. Ici, on voit la cour intérieure rehaussée de murs rouges inspirés de la Cité interdite à Pékin, d’une fontaine et d’un joli bougainvillier. La causeuse est de Casamidy (une merveilleuse collection de mobilier mexicain conçue à San Miguel) et la table basse en marbre a été dessinée par Lis Bisgaard.

J’adore cette photo de la fontaine en ciment conçue par l’architecte-paysagiste, Alfonso Alarcon.

Cet escalier en ciment est si simple et mène à une jolie petite niche d’une madone.

Le bureau à Leslie était situé au troisième étage, il y avait beaucoup de bibliothèques remplies d’éléments intéressants.

Ce lit de repos de style Empire paré d’un tissu exotique est le centre d’intérêt du bureau.

L’année dernière, j’ai découvert ce boutique-hôtel nommé L’Otel. Le décor était si joli et charmant que j’ai demandé une visite guidée. San Miguel est rempli de toute sorte de meubles et objets intéressants comme cette console, ce miroir et ce cache-pot.

La salle du petit-déjeuner présentait cet amusant papier peint trompe-l’œil. Ils ont même rajouté des étagères pour accentuer l’effet tridimensionnel.

Toutes les chambres donnaient sur cette cour intérieure rose avec ces jolis anciens vélos que vous pouvez emprunter pendant votre séjour, par contre je crois que pédaler sur les rues à pavés ronds doit être plutôt difficile.

Ce que j’aime avant tout à San Miguel de Allende est que chaque année je découvre toujours un peu plus. Je suis tombée sur cette petite citation lorsque je me promenais dans les charmantes rues de la ville et elle m’a fait sourire.

Photos :
Toutes les photos (à l’exception de la photo # 7). Suzanne Dimma
7. Katherine Dimma, Wandering Rounds

Les choses préférées de Suzanne

26 Mars 2014
Suzanne Dimma

Voici une liste des choses qui me font le plus plaisir dans la vie.

1) L’eau


J’adore l’eau et je suis extrêmement heureuse lorsque je suis près de l’eau ou que j’ai la possibilité de me baigner que ce soit dans une piscine ou une étendue d’eau naturelle. Si vous n’avez pas consulté le livre par Kelly Klein intitulé Pools, procurez-vous-le pour admirer certaines des plus belles et inspirantes piscines au monde. Cet hiver, j’ai eu la chance de séjourner dans une maison à San Miguel de Allende au Mexique dotée de cette superbe piscine photographiée par Bruce Weber en 1990.

Ma famille et moi avons voyagé en Europe, il y a deux ans, et nous avons eu la bonne chance de découvrir deux superbes cafés-terrasses au bord de l’eau. Le premier était perché sur une falaise à Dubrovnik et le second était sur la plage à Taromina en Sicile. Ma sœur, Arriz et moi avons admiré les vagues pendant plusieurs heures de ces deux cafés-terrasses et avons savouré quelques verres de vin.

2) Les animaux
Personnellement, je ne me sens pas chez moi sans mes animaux. Si une maison ne peut pas prendre l’usure de quelques pattes de chats, alors elle est probablement un peu trop parfaite.

Voici quelques photos de ma petite famille. Tous mes chats (Z, Tomba, Acorn et Po) sur le bord de la fenêtre pour admirer la vue extérieure. Mon chat Z adore faire la sieste dans ce panier en jute que j’ai acheté chez White Company en Angleterre. Po aime bien s’allonger de cette façon sur la table et il raffole de cette couverture turquoise.

3) Cocooning
Certaines personnes aiment les grands espaces ouverts, mais je préfère les petits espaces chaleureux. J’adore les choses qui donnent l’impression d’être protégé comme les lits baldaquin et les banquettes de fenêtre.

Une cantonnière et des rideaux pleine hauteur peuvent transformer un lit en une petite pièce au cœur d’une plus grande pièce. Cette chambre conçue par Mark D. Sikes dégage une ambiance très intime.

J’ai découvert ce petit coin-repas rose dans un hôtel au Mexique l’année dernière. Quel bel endroit pour siroter le petit café matinal (je présenterai ce superbe hôtel dans un de mes prochains billets de blogue)!

La demeure de Muriel Brandolini m’a toujours apporté une grande source d’inspiration. Cette petite chambre d’amis est invitante parce qu’elle est parée de couleurs, motifs, textures et le lit de jour occupe une très grande partie de l’espace. Je pourrais facilement vivre dans cette chambre.

4) Les cheminées
Tout comme une maison sans animaux, une maison sans cheminée ne me plaît pas du tout. J’allume un feu presque tous les soirs durant les mois d’hiver. Il va sans dire que ma cheminée a été très utilisée cette saison.

Ce carrelage aux motifs exotiques met à l’honneur le mur de la cheminée. J’adore que le miroir soit décentré pour créer une jolie touche inattendue.

Le feu de bois à mon chalet est sublime à regarder et également la source principale de chaleur.

5) La variété
Il est beaucoup plus intéressant lorsque chaque pièce de la maison est décorée de façon unique. Il va de soi qu’il doit avoir une certaine unité, mais il n’y a aucun besoin d’utiliser la même palette et les mêmes matériaux dans toute la maison.

Muriel Brandolini est une experte dans son domaine et ses designs, présentés ci-dessus et ci-dessous, sont éclectiques et parfaitement harmonisés.

Je n’aime pas lorsque toutes les salles de bain de la maison sont pareilles les unes aux autres. Je trouve cela créativement ennuyeux.

6) Les arbres
J’adore les arbres pour l'intimité qu’ils procurent. Les arbres aident également à adoucir les lignes architecturales d’un bâtiment et à le marier à son environnement. Ils peuvent contribuer à réduire les frais de chauffage pendant l’hiver et vous garder au frais pendant les mois estivaux.

J’aime bien encadrer les vues extérieures, tout comme ici.

Cet escalier à Taromina en Sicile est conçu avec des jardinières intégrées pour planter des géraniums. Quelle belle idée!

J’ai déniché cette merveilleuse maison conçue par Nicholas Spencer Lewin à Chester en Nouvelle-Écosse l’été dernier (elle sera bientôt présentée dans M&D!).

Non seulement, elle était superbe architecturalement, elle était également entourée d’un magnifique paysagement incluant un potager coloré tout à fait idyllique.

7) L'éclairage tamisé
Tous les soirs, je demande à mon mari d’éteindre l’éclairage au plafond dans la maison. Je préfère de loin les lampes de table et les appliques pour créer une ambiance chaleureuse.

Voici une jolie applique dans la chambre de la styliste Sasha Seymour.

8) Les cuisines avec coin-repas
Qui n’aime pas manger dans une cuisine ou le repas a été préparé. C’est pratique, convivial et décontracté.

Je préfère manger près du cuisinier et participer aux préparatifs plutôt que de me faire servir dans une salle à manger guindée.

9) Les passages secrets


J’adore les passages secrets et les portes secrètes, il y a quelque chose de magique. Cette porte intégrée au mur à caissons me rappelle un portail secret qui mènerait à un autre monde tout comme dans les films.

Dans la demeure de l’architecte Christine Ho Ping Kong et Peter Tan de la firme Studio Junction, la chambre principale est reliée à la chambre des enfants par une porte coulissante de style Shoji. Très chou!

10) Les trouvailles naturelles
J’aime dénichés des bijoux dans la nature ou dans les milieux urbains.

Tout comme cette aile transparente d’une libellule que j’ai trouvée parmi des aiguilles de sapin.

Ou, ce coquillage que j’ai aperçu dans le plâtre d’une église au Mexique.

Une feuille qui est cachée dans l’écorce d’un bouleau.

Et, cette charmante composition faite de cailloux sur la plage au Costa Rica semble dire qu’il n’y a rien de mieux que d’être chez soi.

Photo :
1. Pools par Kelly Klein, via Mark D. Sikes, photo par Bruce Weber
2-4. Suzanne Dimma
5. Design d’intérieur par Mark D. Sikes, House Beautiful décembre/janvier 2011
6. Suzanne Dimma
7. Design d’intérieur par Muriel BrandoliniHouse Beautiful octobre 1997
8. Photo par Catherine Gratwicke
9. Design d’intérieur par Suzanne Dimma, architecture par Arriz & Co., photo par Michael Graydon
10-12. Design d’intérieur par Muriel Brandolini; Elle Decor; photo par Eric Boman
13. Design d’intérieur par Anthony Todd
14-15. Suzanne Dimma, design d’intérieur par Nicholas Spencer Lewin Design
16. House & Home septembre 2011, photo par Michael Graydon
17. Apartment Therapy via Emma’s Design Blogg
18. Aucun crédit photo disponible
19. House & Home septembre 2011, photo par Michael Graydon
20-23. Suzanne Dimma

Les splendeurs naturelles de Tofino

10 Janvier 2014
Suzanne Dimma

Dans mon Édito du numéro de février 2014, j’aborde le sujet de l’importance de réserver une petite somme du budget pour un week-end de repos durant les rénovations. Arriz et moi sommes allés quelques jours à Tofino en Colombie-Britannique après avoir participé au Salon IDSWest 2013 à Vancouver.
À la suite de ma conférence au Salon IDSWest 2012 à propos de l’importance d’introduire la nature à l’intérieur lorsqu’on conçoit un chalet, un grand nombre de personnes m’ont suggéré d’aller séjourner à Tofino. Alors, me voici un an plus tard devant l’avion avant notre envolée pour Tofino. Nous étions les seules dans l’avion tout comme si nous l’avions affrété.
C’était une journée parfaite, nous pouvions admirer les vagues, les rochers et l’eau scintillante. Nous voici à la plage Chesterman tout près de notre hôtel, le célèbre Wickininnish Inn. Nous sommes allés pour une promenade dès notre arrivée. C’était tout à fait sublime, nous n’aurions pu demander mieux!
Je me suis même endormie sur un tronc de bois de grève, il n’y a vraiment pas de meilleur endroit pour profiter du soleil.
Tofino est un lieu de rêve pour les adeptes de randonnées. Nous sommes allés en bateau à l’île Meares, où l’on peut se promener dans la forêt sur des promenades en bois. Ce parc recèle des arbres aussi vieux que 1800 ans et est reconnu pour son arbre Hanging Garden doté d’une circonférence d’environ 18 mètres.
Voici Arriz qui photographie le tronc d’un immense séquoia. Ces arbres font certainement partie des plus anciennes et des plus importantes formes de vie sur la terre.
Une autre superbe plage, celle de Long Beach, où j’ai aperçu cet assemblage sculptural de bois et d’algues qui me rappelle les œuvres éphémères du sculpteur Andy Goldsworthy.
Si vous naviguez en voilier autour de l’Île de Vancouver, vous méritez que le nom de votre bateau soit inscrit sur une planche de bois d’une des promenades située dans le parc provincial marin Maquinna. Nous avons marché sur plus d’une centaine de noms pour atteindre les célèbres sources thermales.
Cette chute mène à des sources thermales géothermiques situées dans le parc provincial marin Maquinna. Ces sources thermales sont alimentées par une chute et cinq bassins d’eau interconnectés. Deux fois par jour à la marée haute, une vague d’eau froide provenant de l’océan déverse dans les bassins thermaux, créant ainsi un mélange d’eau chaude et froide pour une baignade très rafraîchissante.
Le long du chemin, on peut apercevoir des baleines et des otaries.
L’auberge Wickaninnish Inn est une entreprise familiale. Le docteur Howard McDiarmid a converti l’auberge Wickaninnish Inn d’origine en un centre d’interprétation marin et en 1996 la famille McDiarmid a fait construire une nouvelle auberge Wickaninnish Inn et un nouveau restaurant The Pointe.
Les portes d’entrée en cèdre de l’auberge ont été sculptées par Henry Nolla, et j’adore l’esthétique des oiseaux inspirée de la nation salish de la côte ouest. Plusieurs gravures autochtones représentent des éléments dérivés de leur culture ancestrale et les motifs autochtones sont très tendance en ce moment.
L’observation des tempêtes est un passe-temps populaire à l’auberge. Il n’y a rien de mieux lors d’un après-midi orageux que de s’installer derrière la lentille d’un télescope dans cette chaleureuse bibliothèque et de regarder les vagues déferlées. Avant que l’auberge fût construite, la famille McDiarmid visitait ce lieu pour admirer les tempêtes. Le Wickininnish Inn a donc été conçu pour être le meilleur endroit pour observer les tempêtes sur la côte ouest de l’Amérique du Nord.
La nature joue un rôle important au Wickininnish Inn, des vues panoramiques aux chaises fabriquées en bois de grève dans chacune des chambres.
Le restaurant The Pointe est une pièce ronde localisée au-dessus de l’eau. Les vagues se brisent directement sous le restaurant, l’expérience est très théâtrale.
Un bol de chaudrée aux fruits de mer et une vue à couper le souffle étaient exactement ce dont j’avais besoin pour entreprendre la prochaine étape de nos rénovations.

Photos :

1., 3-4., 6., 10., 11. Arriz Hassam

2., 5., 7-9., 12-13. Suzanne Dimma

14-15. Wickininnish Inn

Les murs texturés

11 Décembre 2013
Décoration et design

Cette année, nous remarquons de plus en plus la disparition des murs de plâtre ennuyeux au profit de murs texturés pour offrir plus d’intérêt visuel. Voici quelques exemples qui ont capté mon attention. 

J’adore le look des briques peintes, peu importe qu’il s’agisse de vraies briques ou de fausses briques (voir ci-dessus). Vous obtenez un look frais et une belle texture, c’est assurément un duo stylé.

Pour les traditionalistes, les détails décoratifs des murs à caissons apportent toujours une certaine distinction et une élégance historique (couleurs des murs, French Gray, Farrow & Ball).

Ces rondins surdimensionnés sont à l'origine des murs texturés. Dans cette photo, il ne s’agit surtout pas d’une habitation en rondins de bois traditionnel, mais plutôt d’un chalet moderne et masculin.

Je suis une admiratrice du cabinet de design belge Vlassak Verhulst. Ils sont reconnus pour l’utilisation de lambris dans leurs intérieurs. J’aime beaucoup ce look agencé avec les poutres vétustes.

Dans cette salle à manger, le lambris placé à l’horizontale semble agrandir l’espace. On ressent également une ambiance zen dans cette pièce; le noir apporte une touche inattendue et conjure une ambiance chaleureuse.

Cette cuisine est l’une de mes préférées de tous les temps. Mettre un mur à l’honneur en le parant de carreaux à motif est une façon abordable de créer de l’intérêt. Bien entendu, elle est également super pratique.

Les carreaux ondulés de cette salle d’eau moderniste créent un effet ahurissant dans ce petit espace; les murs semblent quasi animés.

D’accord, je n’aurais probablement jamais pensé à ceci, mais vous devez admettre que le papier peint Velcro de New Wall est à couper le souffle. L’image éthérée d’un petit mouton ajoute une touche ludique au motif tartan traditionnel. Dans une chambre d’enfant, ce papier peint transformerait un simple mur en une œuvre d’art (il peut aussi maintenir des objets jusqu’à cinq kilos à l’aide de ruban Velcro, alors le mur peut se transformer en une galerie éphémère de jouets et de toutous). De plus, il s’agit d’un superbe exemple sur la manière dont la mode influence la décoration de nos intérieurs. 

Ce mur en bois par Area Designs innove un peu plus le concept et est à la fois géométrique et naturel. Sculptural et complètement éblouissant, ce mur dégage une unicité. Comment pouvez-vous résister au plaisir de toucher ces blocs de bois?

Photos :

1. House & Home, septembre 2012, Angus Fergusson.

2. Farrow & Ball.

3. Maison & Demeure, décembre/janvier 2012-2013, Jean Longpré.

4. Vlassak Verhulst.

5. House & Home, janvier 2013

6. House & Home, février 2012, Michael Graydon.

7. Ceramic Design Studios.

8. New Wall.

9. Area Designs.

 

 

Suzanne rénove son sous-sol : l’installation de la cuisine

10 Octobre 2013
Suzanne Dimma

La plus belle journée de notre projet de rénovation de sous-sol était quand IKEA a livré tous les éléments pour la cuisine. Toutes les boîtes ont fait dans notre nouvelle pièce principale au sous-sol et l’équipe d’installations a pu travailler aisément de l’autre côté. J’adore les emballages compacts!

Ils étaient très méticuleux, ils se sont assurés que tout était parfaitement aligné, et dans une maison qui a plus de 150 ans, ceci peut être tout un défi.

Nous avons opté pour les intérieurs des armoires en bois. J’aime apercevoir une belle finition en bois lorsque j’ouvre une armoire, c’est tellement plus soigné.

L’extérieur des armoires est peint en blanc. Nous avons conçu les armoires supérieures pour qu’elles s’insèrent parfaitement sous le système d’aération au plafond nouvellement installé. Nous avons également inclus un réfrigérateur encastré qui est placé juste un peu devant les armoires — un détail simple qui ajoute une touche personnalisée à la cuisine. C’est merveilleux d’avoir une deuxième cuisine dans le sous-sol pour les traiteurs lorsque nous organiserons des soirées et pour ranger les bouteilles de vin.

Voici les comptoirs Staron d’IKEA en cours d’installation. Étonnamment, ils ont amené la plupart des comptoirs — qui étaient environ 3,6 m de long (12 pieds) — dans le sous-sol en un seul morceau. En fait, je n’avais aucune idée que les comptoirs étaient là depuis le matin. L’équipe d’installations a été efficace et discrète!

Il y avait quelques joints à masquer, mais ils ont été si méticuleux que je ne peux pas voir une seule ligne.
Nous avons essayé quelques robinets avant de choisir le robinet Hovskär d’IKEA. Son fini noir est moderne et s’agencera avec les autres éléments noirs qui seront inclus dans le décor.

Voici les postes de travail avec les comptoirs Staron et le piétement métallique juste après qu’ils ont été installés. Ils cachent efficacement les murs de fondation du sous-sol.

Crédits pour photos :

1-9. Arriz Hassam

Auteur : Suzanne Dimma